Actualités

Édito d'après-match : "Que c'est triste, Venise..."
08 octobre 2018

Les expressions "Remettre l’église au milieu du village", "Laver son linge sale en famille" ou "Rassembler les brebis égarées", ces métaphores ou images ont déjà été employées – et pas rien qu’en sport – lors d’une remise en question ou d’une discussion franche, sincère et constructive sur différents points qui n’ont pas fonctionné ou qui n’ont pas été respectés.

Pour éviter de tourner en rond ou de faire les cent pas – dans un "cercle" vicieux –, le plus important est de parler, se parler, encore et encore, analyser, disséquer et mettre en évidence, avec lucidité et objectivité, les phases à corriger, à retravailler… Les sujets ne manqueront pas à l’ordre du jour, dès la reprise, et le berger Mazzù réunira ses Zèbres afin de leur prodiguer la bonne parole, tout en se remémorant les deux principaux faits de jeu qui ont posé problème au cours de cette dernière rencontre, sur la pelouse du Stade Jan Breydel.

Celui de la demi-heure, tout d’abord, lorsque De Belder fait un très bon usage du long ballon qu’il reçoit d’Etienne, est interpellant à plus d’un titre. Ce dernier s’avance, avec Omar, à sa gauche, qui accélère et feint d’appeler le ballon. Le Kenyan attire habilement Stergos Marinos, pour laisser son partenaire ajuster tranquillement la trajectoire de son service et, ainsi, délivrer un assist que Dylan De Belder exploite victorieusement, émergeant de son duel avec Dorian Dessoleil.

Outre le positionnement de la défense zébrée, c’est le degré de réactivité et d’agressivité – dans le bon sens du terme – qui demande réflexion.

Que dire, ensuite, du 2-1 alors que les Carolos étaient revenus sur le terrain, animés des meilleures intentions afin de forcer la décision ? Sur une phase arrêtée, le cuir est repoussé et revient à Lusamba qui a tout le loisir de le transmettre à Mercier. Celui-ci évite le retour de Willems et "remet dans la boîte". On connaît la suite malheureuse… Et pourtant, si le mauvais sort s’acharne sur lui, pour la troisième fois depuis l’entame de la compétition, sur l’action qui provoque son autogoal, notre valeureux Capitaine Javier Martos n’a absolument rien à se reprocher (on gagne et on perd tous ensemble !). C’est lui qui anticipe et dégage le coup de coin, en prenant Gakpé de vitesse. Tous les Zèbres sont regroupés dans leur rectangle et sont largement en supériorité numérique, par rapport aux Brugeois qui sont au nombre de 7 (Palun, Lusamba, Gakpé, Taravel, Lambot, Mercier et De Belder). C’est toujours lui qui se retourne afin de visualiser le marquage exercé par ses coéquipiers, dont Taravel, Lambot et De Belder s’extraient. Et c’est encore lui qui devance la courbe du cuir qui s’aventurait dangereusement dans les parages des trois précités.

La double occasion zébrée, peu avant le 1-0, annulée par les bonnes interventions de Nardi, le sauvetage sur la ligne d’Omar à la 56’ et la prompte sortie du portier français du Cercle devant Adama Niane à la 69’ font autant regretter que les Zèbres n’aient pu revenir de la Venise du Nord avec quelque chose…

Que c’est triste, Venise.

 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 21 octobre 2018 à 20h00
Dernière rencontre
2 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
8.
KV Ostende
14
9.
Cercle de Bruges KSV
12
10.
Royal Charleroi Sporting Club
11
11.
KV Courtrai
11
12.
K.A.S. Eupen
10

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups