Actualités - Découvrez l'actualité du Sporting de Charleroi

Premier contact avec la presse.

22 jun 2010

News Image 8 PYH : Bienvenue pour ce lancement de la saison. Nous avons le plaisir de vous accueillir dans la salle de presse. Ce « point presse » sera quelque chose que l’on va essayer de faire régulièrement : de nous réunir dans cette salle pour vous apporter des informations et avoir une collaboration au niveau de la communication sur cette nouvelle saison. Cela n’a pas été notre point fort l’année dernière. Même si, sur le fond, interdire aux joueurs de parler pendant un certain temps était, à notre avis, une bonne idée, la manière et la forme n’ont pas été excellentes. Nous sommes en train de réfléchir à une manière de collaborer avec vous à ce niveau-là. Nous voulions lancer la saison avec ce « point presse » avec le coach. Il y en aura d’autres avec les joueurs. Nous allons mettre tout cela au point, petit à petit. Il reste six semaines pour préparer le championnat. Nous comptons sur votre collaboration pour démarrer au mieux cette nouvelle saison. JM. : Bienvenue à tous. Au point de vue sportif, je dois dire honnêtement - et je crois que je ne vais surprendre personne ici - que pour moi, il y encore beaucoup de choses à découvrir. Il y a à cela toute une série de raisons. En cela, on se distingue un peu des autres clubs, mais chacun fait ce qu’il pense être le mieux. Je crois que nous allons donner la chance à tout le monde de se montrer pendant encore quelques semaines. Le staff et moi allons calmement réfléchir, mais nous avons des idées précises en tête. Nous allons voir quelles sont les qualités et quelles sont les faiblesses. Nous allons voir qui peut apporter quelque chose de positif pour le Sporting de Charleroi dans un premier temps, mais aussi dans le futur. Je crois que nous sommes tous conscients que je vais travailler avec un noyau très jeune et qui a encore beaucoup de choses à découvrir et à apprendre. C’est notre challenge. J’en suis conscient. Je crois aussi que si nous voulons faire quelque chose pour les jeunes, nous devons les entourer. Peut-être vais-je trop loin maintenant, mais si je regarde le début du championnat, les 2 premiers mois, avec le programme qui nous attend, nous allons entamer le début de saison avec des garçons qui n’ont pas encore - et ce n’est pas de leur faute - la maturité de se lancer dans une telle aventure et dans un contexte pareil. C’est un risque énorme qu’on ne doit pas éviter, car effectuer un challenge avec beaucoup de jeunes, c’est un réel défi. Il faut bien réfléchir au contexte dans lequel on va le faire et développer des situations où ils ont une grande chance de réussir, de grandir et de devenir des joueurs très importants sur tous les plans pour le Sporting. Chercher et découvrir les qualités et les défauts, ce sera l’objectif des semaines à venir. Par la suite, il faudra essayer de trouver une balance qui sera nécessaire. Encore une fois, avec le programme qui nous attend, une chose est claire : c’est un avantage, c’est un excellent départ pour nous de jouer notre premier match à domicile contre le «futur champion». Je ne dis pas que c’est un cadeau, mais c’est quelque chose de super pour le Sporting de Charleroi. Comment trouver une balance, une organisation, une manière ? C’est encore trop tôt pour en parler pour le moment. Mais, comme Pierre-Yves l’a dit, l’idée c’est de nous revoir à des moments précis pour vous donner un maximum d’informations en direct, avec la possibilité d’apporter des réponses à vos questions. Nous allons utiliser tous les moyens qui sont à notre disposition. On évitera ainsi toute une série de malentendus et de petits problèmes auxquels nous ne souhaitons plus consacrer d’énergie. J’espère, je crois, je suis même sûr que tout le monde a bien compris ce que je voulais dire. Au niveau des entraînements, nous commencerons tous les matins, à 9h00, avec un entraînement à Monceau. Le deuxième entraînement se fera à Tubize vers midi. La semaine prochaine, nous partirons en stage. A la fin de celui-ci, nous vous fixerons une date pour vous informer de la situation et des renforts qui sont en vue. J’avais dit que je me tairais… mais bon : on cherche encore un « Frank Defays », on cherche encore un « Sébastien Chabaud », un bon centre-avant et un renfort dans un autre secteur de jeu dont je ne parlerai pas pour le moment pour ne pas viser le joueur qui est concerné. Bref : un back droit, un milieu offensif, un attaquant… et un quatrième renfort. Dans tous les domaines, nous devons trouver une bonne balance. On dit toujours – et moi en premier - qu’il faut donner la chance aux jeunes. C’est un rêve pour tous les coaches de lancer un jeune, de le voir évoluer et au terme de sa carrière, l’entendre dire : «C’est lui qui m’a formé». Tout le monde veut cela. Moi aussi, mais il faut bien se rendre compte que pour y arriver il faut que le jeune soit bien encadré. Si on lui donne une bonne structure, alors en quelques semaines, en quelques mois, il peut réussir. Je suis venu à Charleroi parce que j’avais envie de réussir avec mes idées. Je ne suis pas un inconnu dans ce club. Apporter des garanties ? Non. Mais chercher des solutions ensemble, oui ! Sur ce point, j’ai entièrement confiance. On recompose le trio qui a trouvé pas mal de solutions, il y a quelques années. Raymond Mommens, Mogi et moi-même, sommes capables de trouver les bonnes solutions. Certes, avec moins d’argent que les autres… mais ça, c’est une qualité que nous avons déjà démontrée par le passé. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas relever encore ce défi et refaire la même chose. La grande différence entre mon premier passage comme coach à Charleroi, c’est qu’il y avait des noms qui apportaient l’expérience. Ce ne sont pas nécessairement ces joueurs-là qui vont faire la différence au niveau football, mais bien au niveau de l’accélération du rendement. C’est cela qu’on cherche : qualité, discipline, engagement. Mais il faut aussi donner une certaine structure, de la maturité et une balance au groupe. Dans ce groupe, j’ai encore tout à découvrir. Bien sûr, j’ai mon idée sur certains joueurs. Mais mon expérience m’a appris que les idées qu’on a des joueurs avec lesquels on n’a pas encore travaillé ne sont pas toujours bonnes. On peut se tromper. J’ai parlé tantôt avec le groupe. Il y a des choses que j’aime bien voir et des choses que je n’aime pas voir. Mais tout l’aspect sportif, je vais le découvrir dans les jours et les semaines qui suivent. Je vais les voir tous. Je ne vais pas déjà dire maintenant « celui là, oui ; celui-là, non ». Les joueurs ont travaillé dans des conditions bien spécifiques et n’ont pas nécessairement montré toutes leurs qualités ou leurs moyens. Je vais me donner le temps de bien examiner les choses et de prendre des décisions, parce que je n’aime pas commencer avec un noyau de trente joueurs. Que cela soit clair. La taille et le gabarit sont des points importants dans le foot. Mais il faut trouver un équilibre dans tous les domaines pour avoir un rendement le plus vite possible. Je peux aussi citer 5 ou 6 autres paramètres importants. Le paramètre premier, pour moi, c’est le terrain et les déplacements à Tubize. Ce n’est pas la solution idéale, mais c’est la meilleure du moment. Tant qu’une autre solution n’est pas trouvée, on s’en contentera. Je me répète : mon premier paramètre est la qualité du terrain sur lequel on doit s’entraîner. Ce qui m’a fait le plus plaisir, c’est que j’ai vu dans certains yeux que l’on se rend bien compte que nous devons changer certaines choses... que continuer comme dans le passé, ce n’est pas possible. Mon but, sans regarder le passé, c’est d’arriver le plus vite possible à 23 points. L’idée est de repartir ensemble, d'essayer de récréer quelque chose et de voir combien de temps cela va prendre. Dans le sens où Pierre-Yves est intervenu tantôt, je ne sais si vous avez parmi vous un porte-parole ou quelqu’un qui aimerait bien me donner des idées pour organiser les choses entre nous. J’aimerais bien avoir des idées dans ce sens-là. Fixez quelque chose sur papier, comme cela j’aurai des éléments pour travailler ensemble et mieux que dans le passé. Je veux faire un pas pour travailler de façon différente et meilleure. On tient beaucoup à cela. PYH : J’attends que vous m’apportiez vos griefs, vos idées. Nous les analyserons et ferons en sorte de trouver des solutions. Un moment, on a interdit aux joueurs de parler car les résultats n’étaient pas bons et nous travaillions dans un contexte difficile. Nous n’étions pas dans le bon, on va rectifier cela. On veut avancer et ce dès les premiers jours de la nouvelle saison. Nous préciserons le cadre des conférences de presse. On en fera aussi avec les joueurs. Tout cela va se mettre en place. JM : Pour terminer, je dirai que la chaleur était présente aujourd’hui. C’était le premier jour de l’été. C’est peut-être symbolique... mais il faut parfois ce genre de détails pour montrer qu’on veut faire quelque chose de bien.

Retour

Prochaine rencontre

samedi 26 avril 2014 à 20h00.

Dernière rencontre

Classement

8.
KV Courtrai
30
39
9.
KV Ostende
30
34
10.
RCSC
30
34
11.
Cercle de Bruges KSV
30
33

Partenaires, vous aussi devenez partenaire du Sporting de Charleroi

©2010 Site développé par le Sporting de Charleroi
Tous droits réservés