#Flashnews

Réactions d'après match de l'entraîneur.
29 août 2010

Jacky Mathijssen : « La première mi-temps a été difficile. Eupen a montré qu’il pouvait être très bien organisé. Honnêtement, je dois vous dire que je les croyais quand même plus entreprenants. Mais ils ont choisi de pratiquer de cette façon et c’était le bon choix. Cela signifie qu’en temps que coach de Charleroi, j’ai fait les mauvais choix. D’une part parce que dans ce genre de circonstances de jeu Orlando n’a pas les qualités de base pour faire mal. D’autre part parce que l’équilibre qu’Ederson était censé apporter à l’équipe, en principe, ne semblait pas nécessaire aujourd’hui. Il faut le croire. Les deux changements interviennent suite à des blessures. Mais, même sans ces blessures, c’était donc les deux joueurs que je devais et que je comptais changer. C’était des changements logiques. Je suis content que les deux joueurs qui sont entrés en deuxième mi-temps ont pu être présents pour changer le résultat du match en notre faveur. Je dois vous dire aussi, honnêtement que si on avait eu un peu moins de chance aujourd’hui – comme ce fut le cas lors des dernières semaines par exemple, où on a développé un meilleur jeu et créé davantage d’occasions – cela pouvait encore tourner mal. Quand on joue une demi-heure en supériorité numérique et que l’on mène à la marque, il faut être capable de se présenter différemment de ce que j’ai vu aujourd’hui. Après le match, j’ai entendu quelqu’un me dire « C’est bien. Maintenant, on a deux semaines de calme et de repos… » Je ne suis pas d’accord. Oui, du calme pendant un ou deux jours, mais après tous les joueurs ont compris après ce match contre Eupen qu’il faudrait encore beaucoup travailler. On ne peut pas laisser passer ça. Oui, je suis très content du résultat. On termine les cinq premiers matches avec cinq points. C’était vraiment le minimum auquel je m’attendais. Mais ce n’est pas si mal. Tout le monde se rend ainsi compte qu’il reste encore beaucoup de boulot. Ederson est touché à la cheville. Sans doute une entorse. Quant à Orlando, le problème se situe au niveau du genou. Je ne peux pas encore exactement vous en dire plus, mais cela va nécessiter probablement une indisponibilité de quelques jours. Concernant d’éventuels renforts, le dossier bouge dans le bon sens. Les choses sur lesquelles on s’était mis d’accord avancent dans la bonne direction. Je garde ma confiance dans les gens qui sont responsables de cela. Il y a quelques jours, j’ai dit qu’il fallait prendre ce match au sérieux mais ce n’était pas pour autant qu’on jouait notre saison et que ce n’était pas un match « tout ou rien ». On n’a encore disputé que cinq matches. C’est encore trop tôt pour tirer des conclusions. Je suis très content, surtout pour les joueurs. Quand on a deux semaines devant soi, comme c’est le cas à présent, c’est toujours mieux de travailler en sachant qu’on a une victoire dans la poche. Mais tout le monde, joueurs y compris, a pu constater ce soir que le mot clé, le mot le plus important dans le club demeure plus que jamais « travailler ». En début de saison, j’ai dit qu’il y avait une petite perle dans le noyau. Vous l’avez enfin trouvée. Serwy est quelqu’un qui a un potentiel énorme. C’est un jeune garçon qui va encore à l’école. On va tout mettre en œuvre pour s’organiser de façon à ce qu’il y aille en soirée. Quand je l’ai vu, je me suis tout de suite dit qu’il n’irait pas jouer en D2 ou en D3. Je voulais qu’il reste ici, près de moi, car je le vois comme un des plus grands talents avec qui j’ai travaillé. Ce n’est pas mon habitude, mais je voudrais terminer en disant qu’il n’y a pas lieu de paniquer à Eupen, au vu de ce que cette équipe nous a montré ce soir. »

Retour

RCSC Mentions légales