#Flashnews

Réactions d'après match : Jérémy Serwy.
21 novembre 2010

Jérémy, quelle est ton analyse de ce match ? "Nous débutons bien le match. Nous étions bien en place et Genk avait des difficultés à bouger. C'était à ce moment-là que nous aurions dû faire la différence. Nous nous créons deux, trois occasions... Malheureusement, nous ne les mettons pas au fond. Ensuite Genk, sur deux beaux mouvements collectifs, deux beaux centres devant notre but, finalise très très bien. Après, lorsque c'est 0-2, il est très difficile pour nous de revenir au score. Nous avons eu les occasions, notamment en deuxième mi-temps, pour tenter de revenir au score. Ce qui nous manquait, c'est le deuxième but. Sinon, je suis persuadé que nous pouvions prendre un point." Comme tu le soulignes, le Sporting était bien en place tout un moment, avant de retomber dans ses carences offensives, ce but qui ne tombe pas... Où est la solution ? "Je ne connais pas la solution. Il faut du travail, encore et toujours plus. Je pense que nous sommes maudits : nous avons des occasions plus franches que celles de Genk et nous n'arrivons pas à les mettre au fond. Je ne vois pas quelle serait la solution pour le bien-être de l'équipe." Monter au jeu lorsque le score est de 0-2, cela ne doit pas être facile... "En effet, ce n'est pas simple, surtout que les joueurs sont fatigués et ont pris un coup au moral. Si l'on revient au score, on peut dire que nous avons fait preuve de caractère. Lors d'une rencontre normale, ce n'est déjà pas facile. On a donné le maximum mais, malheureusement, ce fut en vain ce soir." Il y a en deuxième période, une phase pour le moins litigieuse : un bras limbourgeois traînant dans le rectangle de Genk... Ton avis ? "Nous en avons reparlé dans le vestiaire. Un ballon contré, une tête de Naïm (Aarab) et là, le défenseur la touche de la main, avec le bras bien latéral. Je pense qu'il y a en effet penalty. Malheureusement, l'arbitre ne le voit pas, donc on passe à autre chose." Les supporters sont de moins en moins présents au stade. Les joueurs sont-ils affectés par cela ? "C'est certain. Lorsque vous avez les supporters avec leurs encouragements et leurs chants derrière vous, vous êtes plus lâchés, vous avez plus envie, vous êtes boostés. Hélas, c'est ainsi, nous devons faire avec. Nous devons nous en sortir et j'espère que nous prendrons des points lors des prochains matches. Sinon, c'est la dégringolade..."

Retour

RCSC Mentions légales