#Flashnews

Point presse : Le coach
25 juillet 2010

Jacky, pouvez-vous nous faire une petite présentation des joueurs qui vous accompagnent ( Naïm Aarab, Adekanmi Olufade et Peter Franquart )? En début de saison, j’avais dit que nous étions à la recherche de joueurs avec un certain profil et je crois que ces trois joueurs correspondent au profil recherché. Ces trois joueurs sont ici avec le même état d’esprit que moi, je suis venu, je suis revenu avec l’envie de créer quelque chose qui soit à la hauteur du Sporting de Charleroi. Ils ont une petite revanche par rapport à ce qui c’est passé pour eux il y a peu de temps, notamment dans le cas de Peter. Pour ce qui est de Naïm et Olu, je crois qu’ils connaissent très bien la situation, ils sont prêts et motivés pour la changer comme beaucoup d’autres et, en particulier, moi-même. Ce sont les derniers transferts ou on attend encore quelqu’un ? Je crois, si je suis bien informé, que la période de transfert dure encore cinq semaines et je crois que dans le football moderne on doit être prêt à tout. Il ne faut pas répondre oui ou non à ce genre de questions, vous savez comme moi que ce n’est pas seulement ici mais que c’est partout pareil. Etes-vous satisfait au niveau des profils demandés, il ne vous manque rien ? Je crois que nous avons maintenant trouvé un équilibre correct. Si vous voulez prendre le temps d’étudier notre noyau, vous verrez comme moi que nous avons maintenant une équipe où chaque position est doublée et même parfois triplée. J’espère qu’ainsi, nous aurons une saine concurrence professionnelle dans laquelle les joueurs auront les moyens de se pousser entre eux et atteindre un niveau nécessaire pour le début de championnat qui sera, je le répète encore une fois, très difficile. Avez-vous eu facile pour choisir votre capitaine ? Oui ! Pourquoi ? Je suis quelqu’un qui arrive, alors je collecte un maximum d’informations sur mon environnement. Je n’ai reçu aucune remarque négative sur le choix de Maxime donc, je ne vois aucune raison de le changer. J’ai eu deux ou trois discussions avec lui, car être capitaine d’une équipe est un poste qui a énormément de valeur à mes yeux. C’est une énorme responsabilité, je lui ai expliqué exactement ce que j’attendais de lui et il m’a répondu qu’il allait essayer de continuer son travail de la saison passée. Alors, je lui ai dit que s’il confirmait tout ce que j’attends d’un capitaine, je n’aurais aucune raison de lui retirer le brassard. Donc, c’était effectivement un choix très facile pour moi.

Retour

RCSC Mentions légales