#Flashnews

N. Penneteau : "Retrouver le goût de la victoire rapidement"
16 septembre 2016

" Je ne pense pas que notre assise défensive ait pris du plomb dans l'aile. Lors des deux dernières rencontres, nous avons joué face aux deux équipes, les plus offensives, du championnat. Ensuite, nous avons également connu un peu moins de réussite. Cela se joue parfois sur des détails et, dernièrement, ces détails n'étaient pas en notre faveur. Tout est aussi une question de réussite, vous pouvez repousser un ballon qui finira sa course à côté des buts et le match suivant, un de vos équipiers pousse malencontreusement le cuir dans votre but. C'est le football qui est ainsi. Il ne faut pas être fataliste et l'accepter, mais cela fait partie du jeu. Si nous savions qu'à chaque fois que nous nous arc-boutons, devant notre but, nous n'encaisserons pas, nous le ferions plus souvent.

Face à Malines, nous devons relancer la machine, retrouver le goût de la victoire rapidement et ne pas laisser planer le doute. Mais, pour tout ça, il faudra réaliser un gros match. Malines est une belle équipe et il faudra que nous jouions tous à un bon niveau pour obtenir un résultat.À l'exception de deux ou trois changements, dont le gardien, Malines a peu changé. La plus grosse incertitude résidera dans le changement d'entraîneur. Généralement, ce sont les équipes en difficulté qui changent de coach. Pour nous, l'interrogation se situe dans l'organisation et le dispositif utilisé M. Ferrera.Quelque soit l'adversaire, nous restons dans la même optique. Globalement, nous avons nos repères et quelque sot le dispositif adverse, 4-4-2, 4-3-3 ou 4-5-1, cela ne change pas grand-chose.
Ces dernières saisons, Malines nous réussit plutôt bien. Souhaitons que cela continue de la sorte. On ne peut expliquer comment certaines équipes vous réussissent plus que d'autres. Mais je me méfie de cela, toutes les séries ont une fin....

Avoir trôné en tête du classement n'a rien changé. Dans le groupe, personne ne s'est emballé, nous sommes restés humbles. Bien sûr, nous sommes des compétiteurs et nous voulons remporter nos matchs.
Être numéro un, cela ne change rien pour moi. Tout au long de ma carrière, j'ai toujours gardé la même attitude et j'ai toujours fait preuve d'humilité. Mercredi, en Coupe, il se pourrait que Parfait Mandanda prenne place dans les buts. Si c'est le cas, je serai à 100% derrière lui.
Il est trop tôt dans la saison pour dire que cette semaine sera cruciale. Réaliser un 6/6, à domicile, peut être une source de motivation supplémentaire.

À Charleroi, ce qui est intéressant, est que chaque année on tente d'améliorer les choses. Cela passe par l'analyse vidéo, la nutrition et bientôt le nouveau centre d'entraînement. Ce sont ces petites choses qui vous apportent ces pourcentages de motivation supplémentaires. Le club se professionnalise et tous les joueurs ressentent cela. Pour nous, l'objectif est de s'inscrire dans les projets du club, de continuer à grandir et à progresser.
Avec Charleroi, cinq ou six autres équipes visent les PO1. La lutte sera longue et rude, mais nous ne devons pas nous projeter. Nous devons aborder les rencontres, les unes après les autres et surtout pas nous projeter trop en avant.

Après Anderlecht, une forme de déception s'est ressentie dans les vestiaires, après le match et durant les jours qui ont suivi. Nous devons continuer à progresser et essayer de comprendre les raisons de cette défaite. Nous devons être plus forts dans les temps forts de nos adversaires, apprendre à casser le rythme, faire preuve parfois d'un peu de vice, savoir grappiller des secondes, repousser l'adversaire dans son camp, etc.... Tout cela est une somme de petits détalis sur lesquels nous devons travailler."






Retour

RCSC Mentions légales