Actualités

Valence 2019 : V. Soranno raconte son quotidien, en stage
08 janvier 2019

"Actuellement, j’accomplis ma dixième saison au Sporting de Charleroi et, sans pouvoir déterminer un chiffre plus précis, j’en suis entre 15 et 20 stages de participation.

La journée type, en stage, commence très tôt. On se lève avant que les joueurs ne se réveillent. On arrive à la salle de repas et on prépare tout ce qui se rapporte au critère de la pesée.

Ensuite, nous préparons notre local, qui, évidemment, avait déjà été rangé la veille, et nous apprêtons les tapes et les straps.

Nous commençons à mobiliser les joueurs, en leur prodiguant plusieurs soins. Puis, on fait une petite réunion avec le Doc et le Coach, ainsi que tout le staff, afin de mettre au point la stratégie à appliquer par rapport à certains blessés ou certains joueurs qui doivent rester à l’écart, qui s’entraînent ou pas.

En fonction de ces paramètres, on établit un programme individuel et, entre nous, on détermine qui s’occupe des blessés éventuels et qui se rend sur le terrain. On s’organise pour rester ensemble pendant l’entraînement et on reste attentif au moindre pépin physique qui nécessite un travail individuel sur le terrain.

Par après, on revient au local et nous mettons, au tableau, les joueurs qui doivent passer par nos soins. Ils sont habitués à cette méthode de fonctionnement, que ce soit au niveau d’un traitement de mobilisation, de massage ou de soins de récupération.

Nous faisons une collecte de toutes les informations relatives au traitement, qui peuvent être examinées lors d’un débriefing avec le Coach, en vue de l’entraînement de l’après-midi et de la façon dont nous devons procéder, en fonction des éventuelles blessures.

Pour ce faire, il y a, évidemment, tout un travail de préparation anticipatif à cette seconde session, avec les bouteilles d’eau et les compléments alimentaires à consommer pendant l’effort.

Au terme du second entraînement, nous procédons de la même manière en administrant – aux joueurs qui en ont besoin – des soins identiques, jusque 19 heures 30/20 heures, juste avant le repas.

Nous nous inquiétons de savoir si tout se passe bien, au niveau des joueurs et, après le repas, il arrive encore que nous nous occupions de ceux dont l’état exige l’application de manchon genou/quadriceps.

Nous sommes toujours au nombre de trois kinés. Lorsque nous ne sommes pas trois, avec le Doc, je m’organise afin que je sois avec Frédéric (Vanbelle). Que ce soit l’un ou l’autre joueur, il y a un des deux kinés qui l’aura examiné et, puis, nous en discutons ensemble pour le traitement optimal des soins ou de la période de repos à observer. De toute façon, il y a toujours une réunion au préalable, avant d’en parler avec le staff technique.

Les masseurs de l’ancienne époque n’existent plus et nous, nous préférons privilégier la mobilisation, avec un traitement de fond et de prévention qui tourne autour de la réathlétisation, c’est-à-dire, le travail préalable à celui de Philippe Simonin, notre préparateur physique.

Il est fini le temps des soigneurs qui tenaient la glace… La réactualisation des méthodes nous imposent à nous partager entre la salle de soins et le terrain d’entraînement."

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 31 mars 2019 à 14h30
Dernière rencontre
1 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
7.
K Saint-Trond VV
47
8.
KV Courtrai
43
9.
Royal Charleroi Sporting Club
42
10.
Royal Excel Mouscron
40
11.
SV.Zulte Waregem
33

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups