Actualités

Édito d'après-match : "Faites vos jeux… Rien n’est fait !"
25 février 2019

Si la saison du Sporting se résume à une histoire de rectangles, il faut bien reconnaître que c’est le défensif qui a été le plus préoccupant. Jugez-en plutôt : à la même époque, en 2017/2018, les Zèbres avaient concédé un total de 27 buts (une moyenne d’un but par match) alors que, lors de la présente compétition, ils en sont à 39 (1,44 but par match).

Par ailleurs, les Carolos ont enregistré leur 4ème revers, en ayant encaissé au moins 3 buts, depuis le début de la saison (à Genk, Zulte Waregem, Mouscron et Saint-Trond).

Sur le synthétique du Stayenveld – où lui et ses coéquipiers ont conquis, jusqu’à présent, 29 points sur 42 faisant ainsi de leur équipe la 3ème plus prolifique (à égalité avec le Standard de Liège) à domicile –, Yohan Boli s’est transformé en véritable exécuteur implacable et en a profité pour améliorer sensiblement ses statistiques de… plus de 30 % ! En effet, de 9 goals inscrits, il a porté son bilan à 12 réalisations, dont 8 dans les 6 dernières confrontations !

Kamada, Acolatse, Botaka aux assists, et Boli, trois fois à la conclusion : c’était la recette magique de Marc Brys qui avait opté pour un 3-4-2-1 (la 21ème rencontre où le coach trudonnaire choisissait une défense à trois), avec, en soutien du seul attaquant de pointe, un duo De Sart/Kamada par lequel transitait un maximum de ballons, mais aussi Acolatse et Botaka qui coulissaient habilement sur leurs flancs respectifs, gauche et droit.

Menés 2-1 à la pause, les Zèbres avaient toujours le secret espoir d'égaliser, d’autant plus qu’il ne leur avait pas manqué grand-chose pour revenir au score, avec l’opportunité de Massimo Bruno à la 22’, et qu’ils s’étaient octroyés une possession de balle supérieure à leurs adversaires (54/46).

Et on peut pousser l’analyse des chiffres un peu plus loin puisque les Carolos cadrèrent à 4 reprises et obtinrent le double de coups de coin (4 contre 2). La différence, essentielle, résida dans le net réalisme des Canaris puisque leurs 2 seules frappes cadrées, durant la première mi-temps, terminèrent au fond des filets de Nicolas Penneteau.

En seconde période, si les Zèbres parvinrent à se créer suffisamment de situations offensives qui leur rapportèrent la bagatelle de 4 nouveaux coups de coin, ceux-ci ne leur permirent toutefois pas d’inverser le rapport des forces, les locaux prenant progressivement l’ascendant, au niveau de la domination territoriale, surtout après la troisième concrétisation de leur attaquant franco-ivoirien.

Si La Gantoise doit composer avec deux déplacements, à Zulte et Saint-Trond, entrecoupés par la réception du KV Ostende et si Anderlecht présente une fin de phase classique similaire (à l’extérieur, à Lokeren, à domicile face à Courtrai avec un dernier voyage à la Côte), les Zèbres, quant à eux, recevront Genk pour ensuite se rendre à l’Antwerp et finir face aux Pandas…

À vos spéculations, faites vos jeux, tout peut encore se passer… Rien n’est fait !

Allez les Zèbres ! We Are Charleroi !

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
lundi 22 avril 2019 à 18h00
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
K Saint-Trond VV
11
2.
KV Ostende
7
3.
Royal Charleroi Sporting Club
6
4.
KVC Westerlo
6
5.
Beerschot Wilrijk
4
6.
K.A.S. Eupen
4

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups