Actualités

F. Mazzù : "Rester dans la continuité."
13 avril 2019

"C’est toujours plus gai d’enchaîner une semaine de travail quand l’équipe vient de gagner. On sentait une certaine lourdeur, des tensions autour de l’équipe. Il est certain que, derrière une victoire, même si tout n’a pas été parfait, ce n’est qu’une victoire… La semaine a été un peu plus sereine que les dernières.

Les séances de team building avaient déjà été prévues, avant le match à Eupen. Celle du karting avait déjà été envisagée depuis un certain temps et puis, il y a celle de mercredi après-midi qui est venue s’ajouter. Mais cela n’a pas été en fonction de la victoire ou de la défaite. On est dans une fin saison pas simple du fait qu’on est passé à côté de notre objectif principal. On essaie d’enlever de la monotonie dans les semaines et de faire un peu autre chose, car, actuellement, sur le plan physique, on travaille sur des rappels et pas spécialement en spécificités. Le plus important, c’est d’essayer que les joueurs soient le plus frais possible, mentalement. De temps en temps, faire des activités comme celles-là, je pense que c’est bien pour eux.

Núrio n’a pas encore repris avec le groupe. Ce n’est pas une certitude qu’il reprenne ce samedi. Je suis assez pessimiste, en ce qui concerne Ryo (Morioka).

(En s’adressant à la presse écrite) Et comme ça, vous pourrez écrire que "Mazzù a aligné une équipe différente pour la vingt-neuvième fois…". "Et pourquoi il a encore changé ?" (rires).

S’ils sont absents tous les deux, d’autres joueurs les remplaceront. Et on devra changer l’équipe de la semaine dernière.

Quant au dispositif, on verra en fonction des profils que je déciderai de mettre en place sur le terrain. Il est possible qu’on change de dispositif pour que l’on soit le plus près possible des qualités des profils qui commenceront le match.

Je ne sais pas si l’on peut dire que je cherche la formule. Vous pouvez le voir et l’analyser comme ça mais on a eu tellement de bouleversements dans l’équipe, ces dernières semaines, que, je me répète, c’est en fonction des profils – et il ne faut pas foncer tête baissée, n’importe comment, en n’ayant qu’une idée et en s’arrêtant sur celle-là – que l’on a, à sa disposition.

On a eu quand même pas mal de blessés, avec Ryo, Núrio, avec l’un ou l’autre. En fonction de cela, on essaie de trouver le meilleur équilibre possible pour l’équipe. Maintenant, on sort effectivement d’une victoire, l’idéal, ce serait de rester dans la continuité.

On doit surtout corriger ce qui a moins bien fonctionné à Eupen. Donc, il faut appuyer sur notre dispositif, sur nos qualités et nos erreurs, sur ce qu’on a fait de bien et de moins bien. Notre analyste nous a fait le debriefing sur les points forts et faibles de Westerlo. On prépare cela normalement, comme on le fait en phase classique, avec tout le respect qu’on doit avoir pour cette équipe-là et avec le plus grand sérieux. C’est, en tout cas, le message qu’on essaie de faire passer aux joueurs.

La présence de notre analyste, c’est un plus. C’est un membre, en plus, dans le staff, qui nous permet de nous soulager dans certains domaines. En plus, c’est un spécialiste dans le football. Son apport complète celui de Wahib (Neghli, de Charleroi TV, ndlr) qui avait déjà une tâche très difficile avec moi – parce que je ne suis pas quelqu’un de facile – et lui aussi est un peu soulagé par rapport à ça. C’est tout un contexte, un ensemble, qui fait qu’on devrait mieux travailler.

On aimerait tous se faire pardonner, d’une part, par rapport à nos supporters, leur proposer autre chose que ce qu’on a proposé la dernière fois, et, d’autre part, retrouver cette ambiance, cette communion, comme elle a toujours existé pendant très longtemps et dans un passé très proche. On va tout faire pour montrer aux supporters qu’on a toujours envie que cette équipe et que ce Club réussissent.

Je pense que c’est un match où il y aura du foot parce que, même si on connaît un peu moins cette équipe de Westerlo – moi, je les ai vus jouer –, c’est une équipe qui joue vraiment au foot, qui est libérée, qui n’a plus des contraintes bien spéciales par rapport à la D 1B, au maintien et aux phases de groupes. Il y a de la qualité individuelle dans cette équipe, une équipe qui est assez équilibrée, avec de la taille derrière, des anciens joueurs de D 1A avec beaucoup d’expérience et beaucoup de maturité. Ils ont du gabarit, de l’énorme gabarit derrière, avec un ancien joueur de l’Antwerp (Maxime Biset, ndlr) comme défenseur central. Il faudra être attentif.

Sur ce qu’ils ont proposé dans leurs trois premiers matches, ça m’étonnerait qu’ils viennent bétonner. Je pense qu’ils vont jouer haut, essayer de trouver les intervalles. Ils ont des joueurs qui jouent intérieur, qui ont de la verticalité dans les couloirs. Ils ont du gabarit devant, ils ont Naessens sur les côtés. C’est une équipe qui sait jouer au foot. Je ne vois pas pourquoi ils viendraient bétonner, il n’y a aucune raison."

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
lundi 22 avril 2019 à 18h00
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
K Saint-Trond VV
11
2.
KV Ostende
7
3.
Royal Charleroi Sporting Club
6
4.
KVC Westerlo
6
5.
Beerschot Wilrijk
4
6.
K.A.S. Eupen
4

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups