Actualités

Édito d'après-match RCSC-STVV : "Pirard, avatar et…caviar !"
07 mai 2019

Attention, Zèbres, danger… Il ne faut surtout pas déplumer les Canaris avant de les avoir mis, définitivement – du moins pour ces PO 2 –, en cage. Les données sont simples, à 270 minutes (plus les arrêts de jeu supplémentaires) du terme de cette compétition qui désignera le futur challenger du… KV Courtrai – les joueurs de Yves Vanderhaeghe étant assurés, désormais, de disputer la finale, depuis le succès de Mouscron face à Zulte Waregem –, les Carolos devront se farcir deux déplacements consécutifs, tandis que leur principal concurrent jouera encore à deux reprises sur leur synthétique (face à Eupen et Westerlo), entrecoupé d’un dernier (long) voyage à la Côte.

Autant dire que les dés sont loin d’être jetés. Les Zèbres ont leur sort entre leurs quatre pattes et s’ils veulent aller sautiller gaiement et damer le pion aux Kerels, dans leur Stade des Éperons d’Or, le mercredi 22 mai, ils savent ce qu’ils leur restent à faire : ne pas brûleur les obstacles et ne viser que la gagne pour le dernier tiercé !

Mis rapidement sur orbite grâce à l’interception de Ryota Morioka – complété par le pressing de Victor Osimhen (qui, au passage, risqua de se blesser et mit un peu de temps pour se relever) – et au (pur) sang-froid de Gaëtan Hendrickx, à la suite d’une belle infiltration dans l’axe défensif trudonnaire, les Zèbres contrôlèrent efficacement la première période et faillirent même doubler leur avantage dans le temps additionnel, sur une action initiée par Marco Ilaimharitra, Massimo Bruno et Gaëtan Hendrickx.

Ce dernier, très en verve face à ses anciennes couleurs, distilla un excellent ballon en direction de Ryota Morioka, qui, après l’avoir projeté de la poitrine, le récupéra au prix d’une subtile amortie de Victor Osimhen.

Idéalement positionné, notre Japonais temporisa quelque peu avant d’armer un tir qui aurait dû finir sa course au fond des filets, s’il n’avait pas été dévié par Teixeira et, ensuite, plus miraculeusement, par Pirard.

À la 52’, sous l’impulsion d’un Marco Ilaimaharitra très précieux à la récupération et à la distribution, Ryota Morioka faillit à nouveau faire passer le marquoir à 2-0. C’était sans compter sur Lucas Pirard qui fit, encore une fois, étalage de tout son talent en déployant… ses grandes ailes de Canari.

Sur le corner qui s’ensuivit, la reprise de volée de notre milieu offensif du Pays du Soleil-Levant devait faire exulter le kop zébré de la T4 une seconde fois… D’efforts et d’effets (spéciaux), Pirard n’était pas avare, il se mua en véritable avatar. Le 2-0, c’était pour plus tard.

Celui-ci vint… dans le Felice Time : Núrio brûla la politesse à Endo pour s’en aller arpenter son flanc gauche. La transition par Ryota Morioka permit d’isoler Maxime Busi, de l’autre côté, dont le très bon centre fut repris, de la tête, par Victor Osimhen. Pirard parvint, encore une fois, à repousser le cuir dont la trajectoire profita à Ryota Morioka qui n’avait plus qu’à servir… un caviar pour notre sympathique Angolais/Portugais.

En parlant de caviar, on ne pourra que le savourer pleinement le samedi 18 mai, à 21 h 45 en attendant de goûter à d’autres saveurs encore plus gastronomiques… L’appétit vient en mangeant !

Allez les Zèbres ! We Are Charleroi !

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 26 mai 2019 à 14 h 30
Dernière rencontre
1 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Royal Charleroi Sporting Club
22
2.
K Saint-Trond VV
17
3.
KVC Westerlo
12
4.
KV Ostende
12
5.
K.A.S. Eupen
11
6.
Beerschot Wilrijk
8

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups