#Flashnews

Edito : « Anvers, ce bastion carolo… »
10 mai 2019

Si le Beerschot-Wilrijk évolue au Kiel, ses bureaux et son école de jeunes sont situés à proximité immédiate du Fort VI. Cet ancien fortin constituait, avec d’autres, la « Stelling van Antwerpen », une double ceinture de fortification autour d’Anvers qui conférait à la ville portuaire un statut de dernier bastion de résistance de la Belgique, la défense du pays entier ayant été jugée difficilement réalisable dans les années qui suivirent l’indépendance.

Une fois encore, nous allons vous sortir une théorie capillotractée pour établir une analogie entre cette situation et le match qui attend les Zèbres ce samedi… mais les faits sont là et les statistiques les appuient ! Lorsque le Charleroi de Felice Mazzù se déplace à Anvers, c’est lui qui demeure une forteresse imprenable ! En effet, depuis la prise de fonction du tacticien carolo, le matricule 22 ne s’est jamais incliné au sein de la métropole flamande. Il faut remonter au 25 août 2012, sous les ordres de Yannick Ferrera, pour trouver trace d’un revers carolo à Anvers. Ce jour-là, le Beerschot AC – presque le même nom, mais pas du tout le même matricule, rappelez-vous notre édito d’il y a quelques semaines – l’avait emporté 2-0, et c’est un ancien de la maison zébrée, Hernan Losada, qui avait défloré le marquoir. Côté sportif, seul le capitaine carolo Javi Martos et certains membres du staff s’en souviennent…

D’ailleurs, si l’on élargit quelque peu le spectre, la Province d’Anvers elle-même réussit assez bien aux Zèbres qui ne s’y sont plus inclinés depuis le 1-0 du 20 décembre 2016 à Malines. Certes, les troupes carolos ne se déplacent pas en terrain conquis ce samedi, et il faudra faire preuve de méfiance pour garder la tête du groupe, juste avant un autre déplacement à Westerlo – aussi dans la Province d’Anvers… – mais l’adjuvant moral est du côté des Sportingmen !

Tous derrière les Zèbres !

Retour

RCSC Mentions légales