#Flashnews

F. Mazzù : "Faire chaque match à sa juste valeur."
11 mai 2019

"Il n’y a pas d’incertitudes. Les joueurs qui sont repris sont aptes à pouvoir démarrer le match, ce samedi.

On doit rester très sérieux, très concentrés, avoir beaucoup d’humilité et de simplicité, ne pas se reposer sur la prestation qu’on a faite au match aller, parce que, d’abord, nous nous produisons chez eux et, ensuite, ils ont fait quelques sorties en disant qu’ils n’avaient pas digéré le 4-0.

Connaissant aussi un peu le caractère de l’entraîneur, il va certainement les motiver, avec un esprit de revanche. C’est à nous, à être bien conscients de cela et être sur les mêmes bases, au niveau de l’état d’esprit, comme on l’a été face à Saint-Trond.

Le fait de savoir que l’on sera très attendu contre une équipe qui va tout de suite nous rentrer dedans, j’espère que ça aidera mes joueurs à être tout de suite concernés. Par rapport à la préparation mentale de cette rencontre, au cours de la séance vidéo de cette semaine, j’ai bien insisté sur le fait qu’elle se déroule de façon sérieuse, le mieux possible, sans relâchement.

En tant que Coach et meneur de troupes, je me dois de faire des rappels. Je ne voulais pas terminer la semaine sans leur rappeler ce qui s’était déjà produit, par le passé, après de grosses prestations. Je me souviens, d’ailleurs, de cette belle victoire acquise contre Gand et où, la semaine suivante, on est battus à Zulte.

Inconsciemment, on était dans la satisfaction et c’est surtout sur ce point là que j’ai voulu appuyer. On est dans un chemin où on n’a pas droit à l’erreur et j’espère que le groupe en est conscient. Les joueurs ont été très appliqués et ont fait une bonne semaine de travail. J’espère que ça va se refléter ce samedi, en match.

Je suis toujours dans la même optique que dans le passé, même si on avait pris, à cette époque-là, beaucoup plus d’initiatives offensives. Il se peut que, ce samedi, je le fasse aussi. Mais, en même temps, on doit être vigilants, à lancer les bons messages aux joueurs et, justement, par rapport à ce match aller, il ne faut pas qu’on lance des messages de facilité, de jeu hyper offensif en ouvrant des espaces, un peu partout. On risquerait de se brûler très vite. Comme d’habitude, pour ma part, l’organisation va primer avec, peut-être, une animation différente, mais avec le même état d’esprit dans l’organisation.

On a analysé la dernière prestation du Beerschot, leur victoire contre Westerlo, leur bon match nul contre Saint-Trond et je ne pense pas qu’ils vous nous attendre derrière, devant leur rectangle. Ils auront envie de montrer qu’ils savent aussi jouer au foot et qu’ils peuvent nous mettre en gros danger.

Je ne m’attends pas à les voir jouer bas, ils vont jouer le jeu qu’ils ont joué face à Westerlo, et, surtout dans les reconversions offensives, on devra être très attentifs parce que c’est là qu’ils ont mis des coups de poignard à Saint-Trond.

Pour le moment, l’équilibre est bon, à partir du moment où dans les cinq derniers matches, on a gardé le zéro derrière (à quatre reprises, ndlr), cela veut dire que c’est bien. Je suis satisfait du bon équilibre défensif. Offensivement, on doit encore s’améliorer dans les nombreuses situations qu’on se procure.

On a marqué deux fois contre Saint-Trond, on aurait pu marquer plus vite, plus tôt, et se rassurer. Ce serait bien que l’on puisse avancer dans un match avec beaucoup plus de sérénité et finir les situations de but beaucoup plus tôt.

Il faut se projeter uniquement sur notre objectif et, quand c’est le cas, quels que soient l’adversaire, le classement et la situation, on doit vouloir gagner tous les matches et ne pas commencer à se dire que, puisque c’est un adversaire de D 2, cela va être plus simple. Bien au contraire, il faut jouer de la même façon, comme nous l’avons fait contre Saint-Trond pour atteindre notre objectif.

Pendant toute la saison, à une époque où on a voulu jouer dans un dispositif, une animation, et mettre en avant tous les joueurs avec une grande technicité, cela ne nous a pas toujours souri. Quand on est revenu, comme la semaine dernière, à nos valeurs, et que les joueurs techniques – quand je dis "techniques", ça ne veut pas dire qu’ils n’ont pas d’autres qualités – se sont mis au service du groupe, c’est ce qui a fait la différence, la semaine passée.

Quand j’ai pris l’exemple de Massimo (Bruno, lors de la conférence de presse d’après-match contre Saint-Trond, ndlr), c’est parce que c’est un joueur qui a besoin de se sentir bien, offensivement, qui a besoin d’espaces vers l’avant et il a accompli les tâches défensives. C’est donc juste une projection de la réussite de la semaine dernière.

Ce groupe a encore de l’avenir, à court, moyen et long terme. Quand on retrouve cet état d’esprit, on retrouve de la sérénité, on retrouve, tous, de la grande motivation. On se dit que, finalement, il y a beaucoup de bonnes choses, encore, avec ce groupe-là, qui peuvent se produire.

Je ne ressens pas de pression différente du tout, par rapport au fait que nous sommes premiers. Je n’ai pas regardé une seule fois le classement, depuis la semaine dernière. Ça ne sert à rien de s’accrocher au classement alors que c’est la première fois, après sept matches, qu’on est à cette position-là, avec l’éventualité de tout perdre, derrière, dans les matches qui suivent.

L’important, c’est qu’on fasse chaque match à sa juste valeur, qu’on essaie de mettre le maximum de tempo et, puis, de retenir les bonnes choses que les autres disent ou que les autres entraîneurs disent, comme celles que Marc (Brys) a dites, pour mettre de la pression, il faut les analyser intelligemment.

Je ne pense pas qu’on a été beaucoup trop forts contre Saint-Trond, on a mis un plan, on l’a bien appliqué et on a eu la chance de marquer dans les bons moments. À nous de reproduire cette prestation, avec de l’intelligence et de l’humilité, parce que l’entraîneur du Beerschot aura certainement bien préparé ses joueurs par rapport aux phrases qu’il avait dites, au match aller."

Retour

RCSC Mentions légales