Actualités

F. Mazzù: "Westerlo est maintenant notre concurrent direct."
14 mai 2019

"Bien qu’il soit dans la sélection, Stergos Marinos a été ménagé ce lundi, comme il l’avait été vendredi passé. On est dans cette situation-là pour le moment, et on essaie de le protéger un maximum afin qu’il ne ressente pas de douleurs, le jour du match. On l’a donc mis en récupération hier (lisez lundi), il a pu être dans la fraicheur et aujourd’hui (lisez mardi), il a fait un entraînement normal.

Quant au retour de Nicolas (Penneteau), mes idées sont toujours aussi claires. Il est dans la sélection et je ferai le choix, ce mercredi. Aucun choix ne m’engage dans quoi que ce soit. J’évalue les situations au fil des jours et des semaines. On a toujours eu la chance d’avoir de très bons gardiens, à Charleroi, que la gestion – quand on a des gardiens comme ceux-là, de qualité, d’expérience et de maturité – n’est pas simple. Jusqu’à aujourd’hui, on ne s’en est pas trop mal sorti, même si tout le monde n’a pas toujours été d’accord. Je ferai le choix, en mon âme et conscience, pour ce mercredi, en essayant d’être le plus cohérent possible.

Évidemment, j’espérais, dans mon for intérieur, que Saint-Trond perde des points contre Eupen. Ce n’était pas chose évidente, quand on sait que Saint-Trond a quasiment tout gagné à la maison. Eupen a fait un super match, ça redistribue les cartes un peu plus en notre faveur. Et si ce match peut nous aider à finir la semaine d’une manière plus sereine, tant mieux. Mais, sur ce que l’on a vu durant ces PO 2, Westerlo est la meilleure équipe, avec Saint-Trond et nous. Ce ne sera pas un match aussi simple, par rapport à la division. Ils sont invaincus depuis le 8 décembre, à domicile. On devra être présents, faire un gros match et bien se dire que le Westerlo de cette saison-ci n’est plus le Westerlo des saisons précédentes qu’on a déjà rencontré, en championnat. C’est une équipe joueuse, qui joue au foot et qui est complètement libérée. Ils ont déclaré que, mathématiquement, ils pouvaient encore jouer la qualification. Ce sera un gros match et un bon match à voir.

Au niveau de la récupération, si on a la chance de pouvoir être qualifié mathématiquement, ce mercredi, après le match, ce serait une très bonne chose. Ça nous permettrait, peut-être, de faire l’un ou l’autre changement, samedi; de faire respirer l’un ou l’autre et de pouvoir avoir une semaine normale pour préparer le match à Courtrai – s’il doit y avoir le match à Courtrai.

Le plus gros danger, c’est à chaque fois qu’on se dit qu’il ne peut plus rien arriver, que le plus gros du boulot a été fait et qu’on se met en difficulté. On a été dans une situation très délicate en début des PO 2. Le groupe a réagi de manière extraordinaire et, aujourd’hui, on se retrouve dans une situation plus confortable qu’elle ne l’a été, pour pouvoir être au début de notre objectif et le réaliser. Mais il faut être très attentif, avoir beaucoup d’humilité, tout en considérant le fait que Westerlo est beaucoup plus impliqué dans ces PO 2. En termes de motivation, d’état d’esprit, de qualité, ils ont la chance d’avoir tout le groupe présent. Ce sera un match tout à fait différent.

Tout le monde parle de Saint-Trond, mais, quand on voit le classement, en imaginant – je dis bien "en imaginant" – que Westerlo gagne ce mercredi soir, ils sont relancés complètement pour pouvoir aussi gagner le groupe. Oui, maintenant, c’est notre concurrent direct puisque le match de ce mercredi sera peut-être décisif.

On ne va pas calculer. Sauf le fait d’être battu, le même résultat que Saint-Trond nous conviendrait. Si Saint-Trond ne gagne pas à Ostende, et, qu’on ne gagne pas, ça suffirait aussi. On ne va pas penser à ça, on va essayer de faire un bon match, être dans la lignée des matches qu’on est en train de faire, pour le moment.

Certainement, on aura besoin de plus de grinta, moins de gestion que ce qu’on a eu contre le Beerschot, beaucoup plus d’impact, en tout cas, dans les duels et beaucoup plus de précision dans les choix offensifs parce qu’on n’aura pas autant d’opportunités qu’on a eu la chance d’avoir au Beerschot. Malgré les trois buts, on en a galvaudé pas mal. Il faudra être concentré sur ce point de vue-là.

On a essayé de trouver un dispositif qui fonctionnait le mieux et qui correspondait le mieux aux joueurs, par rapport aux profils et par rapport aux joueurs que j’estimais les mieux en forme. On a un peu regardé les statistiques de cette saison-ci. Avec le noyau qu’on a, on a pris 90 % des points avec un système à trois. C’est une première réflexion qu’on a eue, quand on a décidé de repartir dans ce schéma-là. Par rapport aux blessures, aussi, d’Ali (Gholizadeh), aux absences de l’un ou l’autre, on s’est dit que c’était, peut-être, la meilleure des choses, actuellement, après le 0 sur 6, pour renforcer, d’abord, le secteur défensif. Dans les deux premiers matches, on a pris des buts complètement ridicules, au niveau de l’espace axial. Pour ma part, c’est là que le problème se situait.

Je pense que l’élément déclencheur qui a fait qu’on a su – qu’on a pu – enchaîner ces quelques matches positifs, ça a été le but de Jérémy Perbet à Eupen où, effectivement, si on n’était pas revenu avec les trois points, cela aurait été très compliqué d’enchaîner. Comme quoi, on n’avait pas fait un bon match mais on avait commencé dans ce dispositif-là, on avait eu la chance de garder le zéro derrière. Et puis, on sait que, quand on garde le zéro derrière, à un moment donné, on peut mettre un ballon au fond des filets sur une action qui sort de n’importe où, comme cela a été le cas à Eupen. Ça fait partie de la grosse qualité de Jérémy mais, c’est aussi un peu de la chance qui nous a permis – pas son geste, mais la situation de ce match-là – de retrouver de la sérénité et de repartir sur de bonnes bases.

Quand il y a des victoires, des points, qu’on se replace bien au classement, quel que soit le groupe, il vit toujours mieux. Le groupe n’a pas toujours bien vécu, on n’a pas eu une saison simple, un début de PO 2 pas simple. Il ne faut pas croire que tout est toujours rose. Il n’y a que les victoires qui font que tout le monde – que ce soit les joueurs, le staff, le Club et le public – se sente mieux. En parlant de public, on risque d’oublier, mais, ce mercredi, on aura besoin d’eux, d’autant plus que, si j’ai bien compris, il n’y aura pas de combi-car. Les supporters qui voudront venir nous encourager pourront le faire librement, en voiture, à vélo (rires), à moto, comme ils veulent, mais ce serait bien de voir du monde là-bas pour nous supporter."

 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
mardi 16 juillet 2019 à 18h00
Dernière rencontre
0 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
KAA La Gantoise
0
2.
KV Courtrai
0
3.
Royal Charleroi Sporting Club
0
4.
KV Malines
0

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups
  • Accord’Age