Actualités

J. Martos : "Je suis heureux au Sporting."
18 mai 2019

"Le fait d’avoir dépassé les 300 matches avec le Sporting, depuis le premier jour où je suis arrivé à Charleroi, ce sont de beaux souvenirs. Franchement, je ne savais pas que j’aurais atteint un tel nombre de matches, au début. Je continue à porter ce maillot avec beaucoup d’honneur.

L’un de mes meilleurs souvenirs, c’est quand nous avons joué en Europa League. Et puis, cette remontée en D1, juste un an après avoir connu la relégation, ou lorsque j’ai reçu le trophée du Zèbre d’Or. Il y a beaucoup de très bons souvenirs, c’est difficile, comme ça, d’en extraire le meilleur.

S’il y a de moins bons souvenirs, c’est comme dans la vie de tous les jours, je les oublie. Je ne reste qu’avec le positif. ("C’est ça qu’il ne sait pas comment je m’appelle", intervient Felice Mazzù (rires).)

Comme la plupart des joueurs, je suis arrivé à Charleroi au moment où je n’étais pas le mieux, dans ma carrière. Le Sporting m’a permis de me relancer et nous avons, depuis, effectué un beau parcours, ensemble.

Au-delà du caractère sportif, si je suis à Charleroi depuis si longtemps, c’est que j’y suis heureux. Quand on arrive dans ce Club, on le voit tout de suite, c’est une famille. On connaît tout le monde, au sein du Club. Je n’ai jamais rien eu à dire sur qui que ce soit. Sur huit ans et demi, c’est difficile de trouver ailleurs des conditions comme ça.

Un footballeur, quand il dépasse la trentaine, il ne pense pas trop au futur. Mes premières pensées, c’est de gagner ce samedi, contre Eupen. La suite, ce n’est pas le plus important pour moi. Le plus important, c’est de prendre du plaisir, chaque jour.

Sur le côté, je continue mes études (études universitaires, par correspondance ndlr), en mode ralenti, car ce n’est pas toujours facile de gérer les études et le sport à haut niveau, en même temps. Quand j’arrêterai le football, il restera juste un petit effort à accomplir.

Il est évident que j’aimerais aller jusqu’au bout de mon contrat, avec le Sporting. Mais je ne pense pas à cela, je veux aboutir à notre objectif et, encore, connaître l’Europe. Si j’arrive à continuer, je continuerai. Après, on sait qu’il y aura des changements, la saison prochaine, et qu’il faudra trouver les meilleures solutions pour tout le monde. Mais, comme je le disais, ce n’est pas le plus important, en ce qui me concerne. On doit d’abord gagner ce match contre Eupen, rester dans cette bonne dynamique et, ensuite, on songera au prochain match contre Courtrai.

Il faut à tout prix garder cette dynamique positive car si on ne donne pas tout contre Eupen, ce sera toujours plus difficile de redémarrer à 100 %. On n’a pas le droit de lâcher. Chaque joueur, qui a l’option de jouer ce samedi, doit donner sa vie. C’est un plaisir de porter ce maillot. Quand on songe au nombre de joueurs qui aspirent à jouer en D1, il n’y a pas assez de chance pour tout le monde. On est des privilégiés.

Chaque match doit revêtir la même importance, à nos yeux, que ce soit contre Eupen ou Courtrai, nous sommes des professionnels. Je suis sûr qu’Eupen voudra gagner contre nous et finir sa saison sur une note positive. C’est une équipe qui a beaucoup de talents, de jeunes joueurs qui auront envie de se montrer. Nous aussi, nous avons beaucoup de talents et nous devons pouvoir les montrer également.

Même s’il y a des similitudes avec notre parcours d’il y a trois ans, lorsque nous nous sommes retrouvés déjà, face à Courtrai, chaque match est différent. Il faut d’abord prendre trois derniers points contre Eupen. Après, chaque match à l’extérieur est difficile. À domicile, nous sommes très costauds, nous avons un public qui nous pousse, vraiment. Mais quand on se produit à l’extérieur, on doit gérer les choses de manière différente. Ce sera un match très difficile mais on est capable de franchir cette étape."

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Royal Charleroi Sporting Club
22
2.
K Saint-Trond VV
17
3.
KVC Westerlo
12
4.
KV Ostende
12
5.
K.A.S. Eupen
11
6.
Beerschot Wilrijk
8

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • Belfius
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups