#Flashnews

F. Mazzù : "Avoir le plus de fraîcheur possible..."
18 mai 2019

"Si Marco (Ilaimaharitra) n’est pas repris, c’est, en effet, afin de ne prendre aucun risque. Quant à Gabriele (Angella), sa présence se justifie du fait qu’il s’entraîne normalement depuis quelques jours. Si je l’ai repris, c’est qu’il est apte. Maintenant, au niveau du rythme, c’est différent. Au niveau des aptitudes, il n’y a pas de souci.

En ce qui concerne Cristophe (Diandy), il a encore une toute petite gêne et on ne veut prendre, également, aucun risque avec lui. Il ne reste que 4 jours, jusque mercredi, on verra l’évolution mais, cela ne va pas être évident.

Depuis notre victoire, j’ai trouvé un groupe, évidemment, plus serein. Il n’est pas du tout question de légèreté, le groupe est très sérieux à l’entraînement. Ce vendredi, on a fait des mises en place et le groupe a été très concerné. C’est un message assez positif pour ce samedi. Ce match contre Eupen, c’est le plus important, pour le moment. Ensuite, ce sera celui contre Courtrai qui ne comptera que pour nous. On a à cœur de faire un match sérieux, ce samedi, de terminer devant notre public sur une note positive.

Je ne pense pas spécialement qu’il y ait eu de la fatigue mentale. De la fatigue physique, certainement. Avec Massimo (Bruno) qui est suspendu et Marco qui n’est pas repris, afin d’éviter le jaune, il y aura déjà deux rotations. Pour le reste, (en s’adressant à la presse écrite), vous verrez, ce samedi, s’il y en aura beaucoup plus. C’est important de garder l’un ou l’autre joueur, dans la fraîcheur – des joueurs qui ont joué beaucoup ou qui sont tout proche du pourcentage le plus élevé de temps de jeu – afin d’avoir le plus de fraîcheur possible, pour le match suivant.

Au niveau du dispositif, ça dépendra des profils qui seront sur le terrain. La volonté, au départ, ce sera de garder la philosophie de jeu actuelle. En fonction des changements, il y aura des profils différents qui détermineront le système.

Même si Eupen ne semble plus concerné, c’est une équipe qui vient de réaliser un 4/6 (partage à Saint-Trond et victoire face au Beerschot-Wilrijk, ndlr). Quatre joueurs reviennent de suspension, un joueur est suspendu et cette formation termine bien ses PO 2, avec sérieux. C’est une équipe jeune, avec de la fougue, de la technicité, plein de vivacité. L’entraîneur a déclaré qu’il voulait terminer bien la saison et ne pas le faire en étant derniers de la poule.

Je vais en parler aux joueurs, ce samedi, leur dire que tous les matches sont importants, quand on est de vrais compétiteurs. La défaite encourue, en dernier match de la phase classique, n’avait peut-être pas d’importance, aux yeux de tout le monde. Aujourd’hui, on se rend compte que, si on avait gagné ce match, on aurait joué la finale à la maison. Ça avait de l’importance, comme le match contre Eupen a de l’importance, pour d’autres paramètres comme des joueurs qui ont moins de temps de jeu et qui doivent montrer qu’ils se sentent concernés, l’envie de bien conclure devant nos supporters, d’avoir un autre visage par rapport à celui en fin de phase classique. Ce sont tous des éléments déclencheurs qui doivent nous donner une grosse énergie afin de faire un bon match, face à Eupen.

La question de lancer des jeunes, on verra. Le plus important, c’est d’avoir un équilibre dans l’équipe, de donner du temps de jeu à l’un ou l’autre. Il ne faut pas faire n’importe quoi et mettre n’importe qui pour le plaisir de dire qu’on a mis des jeunes et avoir un groupe déséquilibré, sans dire qu’il sera moins fort.

Pour le poste de gardien, on a tous vu que Rémi (Riou) a fait un très bon match. Après, il y aura un choix à faire, comme j’ai eu à le faire tout au long de la saison. Mon choix est fait sans arrière-pensée, sans difficulté et dans la cohérence qui est la mienne.

Je ne suis pas au courant sur le fait que ce serait mon dernier match, à Charleroi. Je ne sais pas, non, pas du tout. Le plus important, c’est le match contre Eupen et après, ce sera celui de mercredi. Et j’espère qu’ensuite, il y aura encore un match très important. Pour le reste, il n’y a pas de pensées futures. Après la saison qu’on a vécue, je ne pense pas à ce que le match de ce samedi soit, éventuellement, mon dernier match. Je pense vraiment à vouloir amener, en compagnie de tout mon staff, ce groupe et ce Club, une seconde fois, en Europa League. Ce serait quelque chose d’extraordinaire pour la région. Je suis encore très jeune, il reste encore plein de jours, de semaines, de mois et d’années pour parler du futur."

 

Retour

RCSC Mentions légales