#Flashnews

Kamen 2019 - Jo Imbrechts : "Franchir un palier..."
09 juillet 2019

 

Tu as récemment signé un premier contrat pro d’une saison (+ une en option), c’est une belle marque de confiance du Club vis-à-vis de ton talent et de tes qualités…

"Je pense, sans fausse modestie, que c’est une suite logique des choses. Quand je dis "logique", c’est plutôt dans le sens où ce contrat est la conséquence des prestations que j’ai effectuées et des remarques positives qu’elles ont suscitées. De plus, ce contrat va me permettre de franchir un palier. De semi-pro, je deviens pro et quand j’aurai terminé mes études, j’aurai plus de facilités afin de me concentrer essentiellement sur le football et progresser. Je serai également plus présent aux matches, ce n’est que du positif."

On peut dire qu’au contact des gardiens, ici, au Sporting, ton niveau a bonifié remarquablement…

"Cela fait quand même déjà deux ans que je côtoie Nico (Penneteau) mais aussi Parfait (Mandanda) et Valentin (Baume). Rémi (Riou) nous a rejoint l’année passée et j’ai également pu profiter de son expérience. Il faut également souligner l’excellent travail que nous prodiguait Michel Iannacone.
Je suis certain qu’avec l’arrivée de notre nouvel entraîneur, Cédric Berthelin, j’améliorerai mes performances, ce ne sera que bénéfique pour la suite de ma carrière.
"

On va aborder, maintenant, le volet international de ton cheminement. Tu as disputé 5 matches sous les couleurs de la Belgique, en U16 et U17 et ensuite, tu as opté pour l’équipe nationale Suédoise – en l’honneur de ta maman – où tu as pu déjà être titularisé à deux reprises. À ton avis, qu’est-ce qui différencie le football belge du suédois ?

"La différence primordiale, c’est que mes compatriotes débutent toujours un match avec une mentalité de guerriers. Les aspects tactique et technique, sans pour autant être négligés, passent en second lieu. Le football suédois se distingue par l’impact physique que les joueurs veulent exercer sur leurs adversaires. Tout en ayant quelques similitudes avec le football belge, le football suédois a ses propres particularités au niveau tactique.

C’est la première fois que le Sporting effectue un stage dans les installations de Kamen-Kaiserau, quel est ton sentiment, après ces trois premières journées ?

"Je ne connaissais vraiment pas ce site. Il est tout simplement magnifique et nous disposons d’un terrain de bonne qualité pour nos entraînements. Les conditions d’hébergement sont idéales, nos chambres sont très confortables… et mon co-locataire (Dorian Dessoleil, ndlr) n’est pas difficile du tout (rires). Que demander de plus ?"

Retour

RCSC Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.

En savoir plus Continuer