#Flashnews

Zulte-Waregem - RCSC : l'avant match
16 août 2019

 

Un peu d’Histoire…

Pour expliquer les origines du club de Zulte-Waregem, il ne faut pas remonter bien loin dans le temps. En effet, suite à la radiation, en 2001, du KSV Waregem, ses anciens dirigeants décident, dans la perspective de rendre à la ville – sur le plan footballistique – ses lustres d’antan, de s’allier au Zulte VV qui évolue en Division 3.

Et, justement, l’originalité de Zulte-Waregem réside dans le fait que ce club n’est pas né d’une fusion ou, autrement dit, d’une absorption d’un matricule par un autre.

Si le Zulte VV n’a pas marqué, au plus haut niveau, les annales du football belge, le feu KSV Waregem FC, par contre, a connu ses heures de gloire sur la scène européenne, en 1986, pour avoir éliminé le prestigieux AC Milan en huitième de finale de la Coupe UEFA. Accompagnant le FC Bruges et le RFC Liège, le KSV fit un parcours extraordinaire, à partir des 32ème de finale. En effet, le célèbre gardien Wim De Coninck et ses coéquipiers écartèrent, avec brio, les Danois de l’AGF Arhus et le club espagnol de l’Osasuna Pampelune avant de voir se dresser, sur leur chemin, le grand AC Milan des Maldini, Icardi, Wilkins et… Rossi, entre autres.

Au match aller, dans ses installations du Gaverbeek, le KSV réussit à contenir la formation de l’entraîneur suédois Niels Liedholm (ex-joueur de l’AC de 1949 à 1961) dans un match qui se termina sur le score encourageant de 1-1. Cela voulait dire, automatiquement, que les hommes d’Urbain Haesaert devaient réaliser un exploit au San Siro pour passer au tour suivant.

Menés 1-0, les frères Millecamps et consorts ne se désunirent pas et grâce à des buts de Desmet (°) et Veyt, ils parvinrent à renverser une situation bien compromise et, ainsi, inscrire leur Club en lettres de noblesse dans la grande Histoire du Football Belge. Pour l’anecdote, le KSV franchit l’écueil de l’Hajduk Split avant d’échouer contre le FC Cologne, aux portes de la finale…

Le blason du KSV avant sa disparition...

Droits Réservés

Les résultats des Zèbres à Zulte, lors des 5 dernières saisons :

  • 18/19

23/12/2018 : 3-1
15’ et 36’ Harbaoui 2-0
42’ Benavente 2-1 (sur un assist d’Osimhen)
49’ Demir 3-1

  • 17/18

26/12/2017 : 0-4
15’ Rezaei (P)(*), 45’ Hendrickx, 68’ Tainmont (sur un assist de Diandy) et 71’ Dessoleil (sur un assist de N’Ganga)

  • 16/17

21/05/2017 (PO 1) : 2-2
9’ et 26’ Benavente 0-2 (sur des assists de Hendrickx et Fall)
56’ Dalsgaard 1-2
85’ Mühren 2-2

01/10/2016 : 1-1
24’ Derijck 1-0
50’ Bedia (P)(*) 1-1 (suite à une faute commise sur Fall)

  • 15/16

06/02/2016 : 2-3
25’ Pollet 0-1 (sur un assist de Tainmont)
36’ Leye 1-1
70’ Benavente 1-2
90’ Thiam 2-2
90’ + 2’ Ndongala 2-3 (sur un assist de Benavente)

  • 14/15

26/12/2014 : 1-3
37’ Geraerts 0-1 (sur un assist de Fauré)
49’ Fauré 0-2
67’ Messoudi 1-2
88’ Kebano 1-3 (sur un assist de Tainmont)

Bilan : 3v, 2n, 1d

Particularités chiffrées :

Sur les cinq dernières saisons, en 6 matches, les Zèbres ont inscrit la bagatelle de 14 buts. Si le meilleur réalisateur, Cristian Benavente (4 buts) est parti sous d’autres cieux et défend, actuellement, les couleurs du FC Nantes, Mamadou Fall a été impliqué dans deux goals au cours des deux matches, la même saison (2016-2017), alors que Gaëtan Hendrickx a signé un assist et un but, en l’espace d’un peu plus de sept mois.

Enfin, Dorian Dessoleil, buteur lors du 0-4 du 26 décembre 2017, ses deux derniers partenaires cités et Cristophe Diandy – auteur d’un assist lors de cette même rencontre – ont donc contribué à 6 des 14 buts confectionnés et sont toujours, à l’heure actuelle, actifs au Sporting de Charleroi…

Le "checkpoint" !

L’improductivité affichée lors des deux premières rencontres n’a pas empêché les joueurs de Francky Dury à faire la nique aux champions en titre. Après la débâcle chiffrée au Standard de Liège, le coach de Zulte-Waregem a revu sa copie en revenant à son système de jeu de la première rencontre. Le repositionnement de Björdal (auteur du premier but) y est certainement pour quelque chose : de médian offensif, derrière Larin – l’attaquant de pointe –, le Norvégien est redescendu d’un cran aux côtés de Govea, pour être finalement replacé en tant qu’ailier droit, l’un de ses postes offensifs de prédilection. Dury a également fait changer son Géorgien Zarandia de côté pour le repositionner sur l’aile gauche, comme face au FC Malines, alors qu’il avait occupé le poste opposé au Standard. Enfin, l’international burundais Berahino a fait ses grands débuts à Genk et, le moins que l’on puisse écrire, c’est qu’il a réussi son baptême de feu puisqu’il a inscrit le second goal, scellant la seconde défaite des Limbourgeois. S’ils sont à nouveau sollicités pour débuter la rencontre, les joueurs précités seront à surveiller étroitement, d’autant plus que le duo Govea/Seck semble, enfin, avoir trouvé ses repères et de meilleurs automatismes…

(*) Penalty
(°) Diable Rouge à 14 reprises et sociétaire du KSV Waregem de 1977 à 1986 (45 buts en 233 rencontres) et artisan du fameux succès de son équipe à San Siro, Filip Desmet fit une pige au Sporting durant la saison 90-91 mais il ne prit part qu’à 10 rencontres avec un seul petit but marqué en Coupe de Belgique, contre Wavre (victoire 5-0) en 8ème de finale.

Filip Desmet fit une brève apparition au Sporting en 1991, avant de terminer sa carrière à Alost...

Droits Réservés

Retour

RCSC Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.

En savoir plus Continuer