#Flashnews

Tirer les leçons et les conclusions adéquates…
21 août 2019

 

Zulte Waregem – RCSC : le débriefing

Si l’on excepte la situation de la 19’, avec ce ballon de Stergos Marinos, venant de la deuxième ligne, et qu’Adama Niane ne réussit malheureusement pas à cadrer, il n’y avait rien d’autre à se mettre sous la dent, en cette première mi-temps…

Nous l’avions déjà écrit dans notre "Checkpoint" d’avant match, la victoire acquise sur la pelouse de la Luminus Arena, au détriment de la nouvelle équipe de Felice Mazzù, avait reboosté les joueurs de Francky Dury, lequel semble avoir trouvé la (ou les) bonne(s) combinaison(s) après deux revers de rang qui avaient laissé filtrer une inquiétante division offensive improductive.

Si les statistiques de Zulte, au terme de la première période, se résumaient au seul tir cadré ponctuant le puissant coup de réparation remarquablement converti par De Fauw, quelques signaux avant-coureurs s’étaient déjà manifestés sous la forme d’incursions initiées par Zarandia ainsi que suite à un une-deux entre Larin et Björdal, dans les dix premières minutes de jeu.

De leur côté, les Zèbres tentaient de réagir par l’entremise de Mamadou Fall, tout en contrôlant les montées de De Fauw et les progressions du duo Govea/Seck, une paire de milieux récupérateurs qui avait particulièrement bien fonctionné, la semaine dernière, chez les champions en titre.

Mais, comme nous l’avions souligné dans cette même sous-rubrique du 16 août, les Zèbres devaient également se méfier des déplacements de Berahino. Celui-ci s’évertua de se signaler sur deux actions au cours desquelles il tenta de trouver Larin ou de combiner avec Zarandia.

Le début de seconde mi-temps s’assimila à une véritable douche froide pour les Carolos qui encaissèrent – suite à un coup de coin en leur faveur – un contre rudement mené… des gants de Bossut. Ce dernier mit sur orbite la fusée Larin dont le ballon transita par Govea pour isoler un Berahino, idéalement positionné pour un 2-0 bien tassé mais très indigeste.

Si le très beau goal de Ryota Morioka eut le don de relancer quelque peu la mécanique zébrée, celle-ci ne put toutefois passer à une vitesse supérieure, susceptible de déstabiliser concrètement le processus défensif adverse.

Malgré les changements tactiques apportés par Karim Belhocine, avec les introductions de Jérémy Perbet, David Henen et Ali Gholizadeh, afin d’amener beaucoup plus de percussion offensive, les Carolos encaissèrent un troisième but, peu après la fin du temps réglementaire. Sur une remise en touche de De Fauw, Marcq récupéra le cuir et le remisa dans la foulée de Berahino dont la course horizontale profita à Oberlin.

L’attaquant en prêt du FC Bâle trouva habilement l’ouverture en évitant les oppositions de Stergos Marinos et Nicolas Penneteau… Rideau sur une défaite dont il conviendra de tirer les leçons et les conclusions adéquates à une remise en question constructive…

Allez les Zèbres ! We Are Charleroi !

Retour

RCSC Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.

En savoir plus Continuer