#Flashnews

K. Belhocine : "Prendre conscience de leurs points forts..."
30 août 2019

"C’est une bonne chose pour l’équipe – et pour le Sporting de Charleroi – de pouvoir accueillir ces deux attaquants; l’un (Kaveh Rezaei, ndlr) que l’on connaît très bien, qui a déjà fait beaucoup de bonnes choses dans ce club – et en Belgique – et qui est réellement une plus-value, l’autre (Frank Tsadjout, ndlr) que l’on a envie de découvrir ensemble, un jeune plein d’avenir qui a laissé entrevoir de très belles promesses sur les deux jours qu’il s’est entraîné avec nous, depuis son arrivée.

En tant que coach, au nom de l’équipe, je suis très content de pouvoir compter sur eux et j’espère qu’ils vont nous aider à atteindre nos objectifs.

Ça pourrait entraîner des changements de système comme ça ne pourrait pas… Pour le moment, c’est surtout le fait que l’on a rajouté des joueurs de qualité à certaines positions mais, finalement, le football reste le même. Ce sont les meilleurs qui joueront.

Quand on injecte de la qualité, soit, les joueurs qui étaient déjà là ont le niveau pour pouvoir prester, soit, d’autres prennent la place. Lorsque cette injection se produit, elle sert le groupe et permet d’élever son niveau.

Durant cette interruption, on n’a pu prendre les événements que comme ils se présentaient. On a travaillé, physiquement, la semaine dernière, avec ces deux matches amicaux, afin que tout le monde puisse avoir 90 minutes dans les jambes. Cela s’est plutôt bien passé, au niveau de l’envie et de la confiance, dans un climat serein.

De toute façon, nous n’avons pas eu le choix et il a bien fallu que l’on s’adapte à cette situation de match reporté. Je pense même que nous avons bien comblé ce week-end sans véritable enjeu.

Pour en venir, maintenant, à notre déplacement à Waasland-Beveren, nous n’en sommes encore qu’au début du championnat. Souvent, on se rend compte que l’équipe qui se retrouve lanterne rouge ne l’a été que par un concours de circonstances.

Quand on analyse le contenu des matches de cette équipe, on en retire de bonnes choses et on se doit de la respecter. Si l’on veut revendiquer un bénéfice de cette rencontre, nous devrons être en pleine possession de nos capacités, rester dans ce que l’on sait faire, être prêt dans l’engagement. Cette formation de Waasland-Beveren a déjà montré, à domicile, qu’elle disposait de ressources.

Elle a, depuis ce vendredi matin, un nouvel entraîneur à sa tête et il peut y avoir des modifications. Nous avons travaillé le jeu de notre adversaire et j’ai pu faire la connaissance d’Arnauld Mercier (ex-coach de Seraing, ndlr) en licence pro. Auparavant, nous avions d’ailleurs joué l’un contre l’autre.

On ne peut pas savoir à l’avance si ce changement leur sera profitable ou pas. Soit, cela apporte, immédiatement, quelque chose de nouveau chez les joueurs, soit cela prend un peu plus de temps. Mais ce n’est pas notre problème. Nous, nous devons nous occuper à être bien concentrés sur notre match, tout en prenant conscience des points forts de cette équipe. Nous devrons nous méfier de leurs contres et veiller à leur réserver une forte opposition. En tout cas, il faudra faire le maximum pour ramener quelque chose de ce déplacement.

Nous avons retenu des leçons de notre revers à Zulte. Sans tout dévoiler, il est clair que nous avons pris des buts que l’on ne devait pas prendre. Même si on a envie d’avoir la possession du ballon, on doit essayer de pouvoir jouer le football que l’on a envie de jouer, ne pas être naïf, faire plus attention et pratiquer un jeu plus constructif. On est conscient de ce qu’on aurait pu faire de mieux et de montrer que ce n’était qu’un accident."

 

Retour

RCSC Mentions légales

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.

En savoir plus Continuer