#Flashnews

N. Penneteau : "Je m'attends à un match difficile"
12 septembre 2019

 

"Le groupe est bien, nous avons bien bossé et nous en avons profité pour nous reposer un peu. Beaucoup de dynamisme, pendant ces derniers jours. C'est vrai qu'il y avait pas mal d'absents, au niveau des internationaux et il a fallu retrouver tout le monde. Avec les arrivées de Shamar et Nurio, aujourd'hui, nous serons au point. Avoir des internationaux démontre l'étendue et la qualité de notre groupe. Ce n'est que du positif, même si le coach n'esr pas trop pour... Pour travailler, ce n'est pas évident et ça montre les contraintes du haut niveau.

Face à Genk, le champion en tire, je m'attends à un match difficile. Une grosse équipe, avec des individualités, un très bon collectif. Ça va être un match compliqué, mais nous allons affronter et nous allons essayer de leur rendre le match compliqué.

Malgré un nouveau concurrent, je ne change rien à mon quotidien. Je travaille à fond pour rester titulaire et nous nous poussons les uns et les autres. Il y avait beaucoup de respect, avec Remi, qui possédait de l'expérience. Aujourd'hui, je suis plus dans la transmission et dans l'échange. Le jeune Remi est très ouvert à cela et nous échangeons sur nos points de vues.

C'est particulier de retrouver Felice Mazzù, que nous avons connu plusieurs années. De mon côté, je n'ai connu que lui, ici. Ce sera un moment particulier, avant et après le match. Pendant la rencontre, ce sera un match à gagner, contre une équipe qui sera difficile à bouger. Le côté sentimental sera avant ou après, mais pas pendant.

Il a apporté son côté humain, une image qui colle aussi au club et sa vision tactique des choses, de corriger chaque détail, sans oublier un esprit d'équipe au-dessus de la moyenne, d'être conquérants et solidaires. Finalement, dans les grandes lignes, Karim et Felice ont le même profil. Quoiqu'il en soit, nous devons être à 100%, unis, solidaires, avoir un objectif commun et s'arracher sur chaque ballon.

Ma blessure est loin derrière moi. J'ai gardé le même enthousiasme, voire plus. Lorsque l'on sent ou l'on vous fait penser que c'est la fin, vous avez toujours une petite crainte et après cette petite crainte, vous prenez plus de plaisir au quotidien. J'essaye d'en profiter à fond et d'en faire profiter, c'est aussi pour cela que je fais ce métier.

Je ne sais pas ce que demain me réservera. J'ai envie de rester dans le foot, c'est certain. Le foot, c'est ma vie. Mais, on verra tout cela, lorsque ma carrière sera finie. Je veux trop profiter de ces moments-là, au lieu de me projeter sur l'après. Il y a eu des discussions, avec le club, et je sais que nous pouvons compter les uns sur les autres. On verra, à ce moment-là, quelle direction donner. Mais pour l'instant, je veux prendre du plaisir et gagner des matches, avec Charleroi.

 



 

 

 

Retour

RCSC Mentions légales