#Flashnews

K. Belhocine : "Anderlecht reste une équipe de référence"
04 octobre 2019

"Faire un match nul, au Standard, c'est un bon résultat. Cependant, lorsque l'on revoit les images et nos occasions franches, on peut nourrir des regrets. Maintenant, le Standard a, lui aussi, fait un bon match et je pense que le partage est mérité. Nous sommes, peut-être, passés, à côté d'un exploit, mais il faut vite passer à autre chose et enchaîner sur le prochain match.

Recevoir Anderlecht est toujours un match de prestige. Cela reste, en Belgique, une équipe de référence et nous avons des joueurs qui apprécient ce type de match. À nous d'être présents et faire ce qu'il faut.

Anderlecht est une équipe qui change régulièrement. De notre côté, nous avons nos certitudes quant à notre jeu et à ce que nous voulons faire. Mais il est bien entendu que nous devrons attendre qui commencera le match. Les joueurs peuvent changer, mais les principes sont pratiquement les mêmes. On essaye de baser notre travail sur les certitudes, sur ce que l'on sait de nous, ce que l'on sait d'eux et je pense qu'ils font la même chose. Je ne dirais pas que cela complique la tâche, mais ça permet de rester éveillés et d'être attentifs à ce qui va se passer.

C'est un match particulier dans le sens où j'aimerais, à domicile, prendre ces trois points. Il y a beaucoup de gens que j'apprécie dans ce club. Humainement, j'y ai connu de bons moments. La seule chose qui m'anime sera de l'emporter, ce vendredi. Pas particulièrement parce que c'est Anderlecht, mais parce que c'est notre travail et qu'à domicile, on essaye de faire le maximum.

Là-bas, j'ai côtoyé divers entraîneurs et sportivement, j'ai grandi en tant qu'entraîneur. C'est surtout au niveau humain que je garde de nombreux souvenirs. Que ce soit par les messages que j'ai reçus, en quittant ce club, je pense avoir été quelqu'un qui est resté juste, droit. C'est en lisant ces messages que je me suis dit que cela avait été enrichissant. Ce sont des gens bien et, ce soir, j'essayerai de les battre.

Nous connaissons tous la situation d'Anderlecht. Il y a eu beaucoup de changements et il faut toujours un peu de temps pour que les choses se mettent en place. Malheureusement, en football, le temps est difficile à obtenir. Leur début de saison est ce qu'il est et je ne ferai pas de commentaires, car je sais qu'il est difficile de mettre des choses en place. Je m'occupe, surtout, de mon équipe et j'essayerai de leur rendre la tâche compliquée et faire en sorte que mon équipe remporte ce match. C'est pour cela que nous travaillons, chaque jour. Quant à eux, ils viendront avec l'espoir de réaliser quelque chose. Ils continuent leur projet et nous sommes dans le nôtre.

La présence de Gaëtan et d'autres joueurs permettent de travailler dans la continuité. En début de saison, les choses étaient différentes. Nous avons commencé avec le même onze et les joueurs qui prétendaient à une place manquaient de rythme ou avaient été blessés. À présent, j'ai beaucoup de joueurs à disposition, des joueurs qui sont prêts. C'est un choix dans la continuité de ce que je vois chaque semaine et ce fut un choix compliqué, au vu des joueurs méritants.

Suite à la suspension de Marco, une place se libère. Les joueurs sont intelligents et, durant la semaine, ils ont essayé de prouver qu'ils pouvaient jouer et nous avons dû faire des choix, entre trois ou quatre joueurs qui méritaient cette place. Ce n'est pas toujours facile, mais le métier d'entraîneur est celui-là. Ce n'est jamais simple, le tout est de pouvoir expliquer ses choix.

Je ne sais pas si Anderlecht doute, je ne les suis pas au quotidien. En tout cas, nous allons essayer de jouer notre match, à domicile. Nous avons préparé cette rencontre comme nous avons préparé toutes les autres. Anderlecht a ses qualités et nous avons les nôtres. Ce sera à nous de faire en sorte que nos qualités puissent emerger et pouvoir, pour notre club, nos supporters, faire un bon résultat.

Massimo a toujours été un garçon qui possède des qualités et du talent, que ce soit à Anderlecht ou ici. Les circonstances ont fait qu'il y avait beaucoup de concurrence, lorsqu'il est arrivé là-bas. Ceux qui le connaissent savent que c'est un garçon qui a besoin de confiance, de jouer. Il est intéressant, pour son équipe, quand il joue, il a besoin d'être important pour l'équipe tout en travaillant, et, à Anderlecht, n'ayant pas commencé, il a connu une période de doutes. Moi, qui le voyais au quotidien, je peux dire qu'il a toujours gardé ses qualités. D'ailleurs, lorsqu'il jouait, il a toujours bien fait les choses. Nous avons essayé de repartir sur les mêmes bases, il a les mêmes caractéristiques, les mêmes qualités humaines et nous lui avons dit que, pour nous, il était un joueur important. Que nous attendions qu'il joue, qu'il travaille pour l'équipe et, ça tombe bien, c'est ce qu'il sait faire de mieux."

Retour

RCSC Mentions légales