#Flashnews

Cercle-Charleroi : Un peu d'histoire
17 octobre 2019

Un peu d’Histoire !

Fondé le 7 novembre 1899, le Cercle de Bruges a la particularité d’avoir été le premier Champion de Belgique du Nord du Pays en 1911 après le RFC Liège, le Racing Club de Bruxelles et l’Union. Ces trois dernières formations totalisant 15 titres, respectivement, 3 pour l’actuel pensionnaire de la D1 Amateur, 6 pour l’un des ancêtres de l’illustre RWDM et 6, également, pour le mythique Club de la Butte.

Le Palmarès du voisin du Football Club se complète de deux autres succès en Championnat en 1927 et 1930, de deux Coupes de Belgique en 1927 et 1985. Sans oublieret trois participations en Coupe d’Europe en 1985, 1996 et 2010 sans, toutefois, dépasser le premier tour de compétition en 1985 et 1996 (éliminé par le Dynamo de Dresde et les Norvégiens du SK Brann) et le 3ème tour qualificatif de l’Europa League en 2010, échouant face aux Chypriotes de Famagouste.

Son meilleur classement en D1 remonte à la saison 2007-2008 où l’équipe dirigée par Glenn De Boeck décroche une belle 4ème place derrière le Standard de Liège, Anderlecht et son co-locataire – à ce moment-là –, de l’Olympiastadion, l’ancienne appellation du Jan Breydel Stadion.

Cette année-là, le Cercle collectionne une bagatelle impressionnante de 17 victoires (1 victoire tous les deux matches) et trois joueurs se distinguent très nettement par leur propension à alimenter régulièrement le marquoir : Tom De Sutter, Oleh Yashchuk et Stijn De Smet qui, chacun, avec dix buts à leur compteur, sont à l’origine de près de la moitié du total des buts inscrits par les Groen-Zwart !

Enfin, prenons la peine de citer quelques joueurs emblématiques dont l’évocation seule de leur nom se rappellera à nos bons (vieux) souvenirs : les gardiens de but Leen Barth et Yves Feys, les milieux de terrain Geert Broeckaert, Paul Courant et l’international Portugais William Carvalho, le milieu offensif et international Roumain Dorinel Munteanu, le milieu de terrain et international Danois Morten Olsen, les défenseurs Tibor Selymes, Jerko Tipuric et Kari Ukkonen qui représentèrent également leur pays respectif (Hongrie, Croatie et Finlande) en équipe nationale et enfin les attaquants Dirk Beheydt, Paul Sanders et Josip Weber. Ce dernier trop tôt disparu à l’âge de 52 ans (qui fut repris en sélection nationale en 1994, dès sa naturalisation).

Les 5 dernières saisons et les buts des Zèbres en déplacement, au Cercle de Bruges :

18/19 :

5 octobre 2018 : 2-1

32’ Osimhen 1-1 (assist de Marinos)

48’ Martos 2-1 (own-goal)

14/15 :

Coupe de Belgique

Quart de finale, match retour

21 janvier 2015 : 2-0

13 septembre 2014 : 1-0

13/14 :

PO 2

12 avril 2014 : 2-4

19’ Fauré 0-1 (assist de François)

29’ Tainmont 0-2 (assist de Saglik)

35’ Fauré 1-3 (assist de Saglik)

88’ Fauré 2-4 (assist de Daf)

25 janvier 2014 : 3-0

12/13 :

29 septembre 2012 : 1-0

10/11 :

1er août 2010 : 1-1

81’ Gueye 1-1 (assist de Franquart)

Bilan : 1v, 1n, 5d

Particularités chiffrées :

Comme on peut facilement le constater, sur les huit dernières rencontres en visite au Cercle, les Zèbres n’ont pu récolter qu’une seule victoire dans le cadre des PO 2 lors de la première saison de Felice Mazzù. C’est dire si les déplacements chez le voisin du Football Club ne s’apparentent pas à des voyages d’agrément. Si l’on excepte le succès acquis le 12 avril 2014, les Carolos sont mêmes restés sans inscrire un but l’espace de quatre rencontres. Enfin, par trois fois, ils en ont concédé un dans les ultimes secondes de jeu.

Le Checkpoint !

Bête blessée, attention danger, les Zèbres ont intérêt à ne pas prendre cette rencontre par-dessus la patte, d’autant plus que Bernd Storck a repris depuis peu les rênes d’une formation bien décidée à se dépêtrer de la lanterne rouge. Après 10 rencontres, les protégés de l’ex-coach de Mouscron affichent une différence de buts de -19 mais on sait que dans le monde du football, les statistiques sont faites pour être bafouées un jour ou l’autre. L’entraîneur allemand peut-il réitérer le même coup que la saison dernière avec les Hurlus, lesquels étaient les derniers de la classe avec aucun point après cinq rencontres dès son arrivée à leur tête ? S’il a choisi une autre orientation à sa carrière, Stork est néanmoins resté très attentif à la compétition belge en ayant suivi bon nombre de rencontres depuis le début de la nouvelle saison. Aura-t-il eu assez de temps que pour déjà insuffler un esprit d’équipe à des joueurs en quête de confiance, deux paramètres qu’il a pu relever lors de son intronisation ? Réponse, ce prochain dimanche, sur le coup de 21 h 45…

Les p’tits clins d’œil !

Aux joueurs qui se sont exprimés sous les deux vareuses et qui sont, par ordre alphabétique : Samuel Fabris, Didier Frenay, Jessy Galvez Lopez, Eddie Krncevic, Ilombe Mboyo, Léon Nollet, Darko Pivaljevic, André Raes, Serhiy Serebrennikov, Thierry Siquet, Tim Smolders et Ivan Yagan.

À Stéphane Demol pour avoir évolué au Cercle durant la saison 93-94 avant de coacher le Sporting une quinzaine d’années plus tard.

À Georges Leekens et à Dennis Van Wijk pour avoir dirigé les deux formations.

 

Retour

RCSC Mentions légales