#Flashnews

Saint-Trond - Charleroi : le débrief
24 novembre 2019

 

Les faits marquants : 

C’est à une première période très offensivement animée des deux côtés que les spectateurs du Stayen ont eu droit, ce soir.

Pourtant, si les Canaris avaient pu s’approprier la possession, les possibilités furent plus nombreuses pour leurs invités avec 7 frappes dont deux s’écrasèrent soit sur le piquet, soit sur la barre du cadre trudonnaire !

Comme on s’y attendait, l’équipe de Marc Brys évolua en 3-5-2 avec la paire Boli/Suzuki en front de bandière. Ces derniers se voyaient soutenus par un entrejeu très riche où il fallait faire particulièrement attention aux déplacements de Botaka mais aussi à ceux de Colombatto, Sousa et De Bruyn. Quant à Asamoah, il lui arrivait de reculer dans le jeu afin de mieux réamorcer l’offensive de ses partenaires.

Boli, lui aussi, n’hésitait pas à venir rechercher le ballon plus bas pour appuyer soit Botaka, soit Colombatto.

Du côté des Carolos, Ryota Morioka occupait, également, une position plus en retrait dans l’objectif de repartir, le plus rapidement possible, vers l’avant.

Nonobstant le but de Botaka qui aurait pu peut-être remettre les Trudonnaires dans la rencontre, la seconde mi-temps fut, quasiment, à sens unique, durant laquelle les Zèbres multiplièrent leurs opportunités de tuer le match.

Le 1-3 par Kaveh Rezaei, sur un lumineux assist de David Henen n’était que la conséquence logique de la très nette domination des Zèbres qui firent encore preuve, sur le synthétique du Stayen, d’une excellente cohésion collective !

 

L'analyse du coach : 

"On est venu ici avec de bonnes intentions et l'envie de faire ce qu'ils nous avaient fait au match aller. On a bien commencé mais Saint-Trond nous a posé beaucoup de problèmes dans la construction. On voulait les presser haut mais c'était très difficile. Donc on s'est organisé pour stopper leurs assauts

En seconde mi-temps, on est remonté au jeu avec l'intention d'être organisé et de pouvoir utiliser nos joueurs entre les lignes en reconversion. Par la suite, on a ouvert le score et puis on a pu aggraver le résultat.

 

Ce qui me rend le plus satisfait, c'est que quand Saint-Trond recolle au score, notre équipe aurait pu craquer mais on a continué à travailler ensemble et puis on est allé tuer le match. C'est le signe d'une équipe qui grandit."

A propos de Kaveh Rezaei, le coach reconnait son importance. "En début de saison, d'autres joueurs que Kaveh étaient décisifs. Aujourd'hui, il l'est. Mais en plus, il est décisif au niveau offensif parce qu'il donne des passes décisives, il marque des buts, c'est un exemple. Un exemple au niveau défensif, un exemple d'abnégation, toujours en train de courir pour l'équipe. C'est un plaisir de travailler avec lui. Pourvu qu'il continue de marquer des buts. On a un Kaveh en forme, il faut en profiter."

Retour

RCSC Mentions légales