#Flashnews

CHARLEROI - WAASLAND-BEVEREN : LE DÉBRIEF
30 novembre 2019

Les faits marquants : 

On sait que le football repose souvent sur des détails… Ceux-ci peuvent s’avérer aussi bien favorables que défavorables. Finalement, durant une première mi-temps qu'ils contrôlèrent en majeure partie, les Zèbres profitèrent judicieusement d’une excellente opportunité… juste à la suite d’une grosse occasion visiteuse par Sula.

Instantanément, les Zèbres jouèrent plus libérés après ce premier but et si les Waaslandiens tentaient bien d’amorcer quelques velléités offensives, celles-ci étaient toujours bien recoupées par une défense attentive et rigoureuse.  

2-0, alors qu’il ne restait que quelques minutes avant le repos… Les Carolos avaient fait le plus dur sur des actions ponctuées par un Kaveh Rezaei, à chaque fois, à la bonne place pour pousser le cuir au fond du but visiteur.

La possession fut, toutefois, du côté des Beverenois en seconde période. Et si, au bout du compte, ces derniers ne se procurèrent qu’un seul tir cadré véritablement dangereux, Arnauld Mercier tenta le tout pour tout en modifiant son système tactique, à plusieurs reprises, avec les introductions de Durmishaj, Kobayashi et Agyepong.

La maîtrise des Zèbres, sur le match, s’en trouva compliquée et leur progression plus difficile mais ils eurent le bon goût de se baser sur leur très bonne organisation et sur une solidarité sans faille – à l’image, notamment, de Ryota Morioka et Kaveh Rezaei qui n’hésitaient pas, quand il le fallait, à évoluer plus bas pour récupérer des ballons – afin d'aligner un 6ème succès – sur leurs sept dernières sorties – , sans que celui-ci ne fût bafoué un seul instant…

 

L'analyse du coach : 

"Nous nous attendions à ce que Beveren soit bien organisé et joue sur ses qualités. Les joueurs étaient prévenus que notre match ne serait pas facile. Nous avons été efficaces et avons joué sur nos points forts. Par la suite, nous avons géré et fait en sorte de garder le score.

La seconde période fut un peu plus difficile, avec un peu plus de déchets et un adversaire qui voulait revenir dans le match. Ce n'est sans doute pas notre meilleure rencontre, mais nous sommes restés solidaires et je ne peux que féliciter mes gars.

Pour moi, c'est toujours un plaisir de les voir se battre, de cette façon. Face à une formation qui joue sa vie, j'ai vu une équipe soudée. C'est notre force, savoir se remettre en question, quel que soit l'opposant, à chaque match.

Kaveh, avec ses 7 buts, est une locomotive. Il est utile pour le groupe, car il ne se contente pas d'être présent devant. Il parle beaucoup et travaille énormément. Je ne peux que le complimenter sur son rendement."

Retour

RCSC Mentions légales