#Flashnews

ANDERLECHT-CHARLEROI : UN PEU D'HISTOIRE
06 décembre 2019

Huit confrontations ont émaillé les cinq dernières saisons des Zèbres en visite chez leur homologue anderlechtois.

Cinq revers, deux victoires et un partage en ont résulté et, dans les deux succès, s’il y en a un qui a pu être estampillé de la mention "match référence", c’est bien celui qui eut lieu, presque jour pour jour, deux ans plus tôt, le 10 décembre 2017.

Si le rouge côtoya le mauve (avec les exclusions de Deschacht et Teodorczyk), la couleur fatale frima aussi avec le noir et blanc puisque Amara Baby dut également regagner les vestiaires à peine 10 minutes après être monté au jeu en remplacement de Clément Tainmont.

Mais ce que l’on aura surtout retenu, c’est la nette domination et la complète maîtrise du match dont les Carolos firent preuve avec, déjà, un certain Kaveh Rezaei à la pointe de leur attaque.

Ce soir-là, celui-ci signait son huitième but de la saison en dix-sept apparitions alors que, depuis son retour sous la vareuse zébrée, il en est à sept réalisations en… seize participations – en ayant la particularité d’avoir atteint son bilan actuel sur les cinq dernières rencontres !

De là, il n’y a qu’un pas à franchir (mais nous nous garderons quand même de ne pas mettre une patte de zèbre avant l’autre) pour imaginer notre avant-centre se retrouver, à un quelconque moment du match de ce prochain dimanche, dans des statistiques similaires !

Du côté de Saint-Guidon, personne ne veut croire à ce l’équipe de Franky Vercauteren loupe le grand carrousel des PO 1, au terme de la phase classique.

En ce qui le concerne, le Petit Prince du Parc Astrid se refuse à proclamer que son impact personnel est à l’origine du redressement de ses troupes. Lors de sa dernière conférence de presse en prélude au match de Croky Cup à Mouscron, il déclarait : "C’est un travail d’équipe avant tout. On essaie de faire au mieux. Et même si un seul point sur six est la réalité, ce n’est pas suffisant pour un club comme Anderlecht qui n’est pas là où il veut être. Dans la généralité de notre évolution, il manque certains points et on devra certainement éviter d’être moins constants."

Leur qualification étant désormais acquise, celle-ci constituera à n’en point douter un sérieux boost mental pour une équipe qui devrait saluer le retour de Chadli, lequel a été préservé en vue du duel des Sporting, s'il est suffisamment rétabli de son pépin au mollet. Quant à la paire Sandler/Kompany, elle est remise en question avec la sortie prématurée de ce dernier pour blessure, ce jeudi soir... 

Quant à nos Zèbres, s’ils sont animés d’un sentiment légitime de revanche après leur défaite du match aller – qui est la dernière concédée à ce jour –, ils devront continuer à proposer le même jeu tout en essayant de garder, au mieux, leurs valeurs de solidarité et d’authenticité.

QUAND LE SPORTING S'ÉLANCE... WE ARE CHARLEROI !

Retour

RCSC Mentions légales