#Flashnews

ANDERLECHT-CHARLEROI : LE DÉBRIEF
08 décembre 2019

 Les faits marquants :

C’est finalement la paire Kana/Cobbaut qui faisait office de charnière centrale, au sein de la défense des Mauves, en lieu et place de Sandler et Kompany, leurs coéquipiers devant également déplorer l’absence de Chadli.

Saelemaekers étant clairement l’électron libre de la formation de Franky Vercauteren, le jeune et talentueux médian anderlechtois se chargeait de botter les phases arrêtées dans un schéma propre devant permettre soit à Sambi Lokonga, à Doku ou à Amuzu de se trouver dans les meilleures conditions afin de plonger dans les espaces ou à casser les lignes zébrées.

Justement, de leur côté, les Carolos s’efforcèrent de faire circuler le ballon avec justesse et essayèrent d’exploiter la moindre opportunité qui pouvait se présenter à eux, sur contre-attaque.

C’est donc à une première mi-temps assez équilibrée, au niveau des possibilités offensives, à laquelle on put assister, avec une légère domination visiteuse, dans la possession du cuir. De ce fait, on ne fut guère étonné de voir les deux équipes regagner les vestiaires sur un score vierge.

La suite fut territorialement à l’avantage des Anderlechtois, d’autant plus que ces derniers bénéficièrent de plus de coups francs et de corners; toutefois les Zèbres réussirent à faire jeu égal avec leurs opposants au niveau du nombre de frappes au goal.

S’ils ne parvinrent pas à concrétiser une de leurs reconversions, les joueurs de Karim Belhocine restèrent très bien structurés pour conserver le zéro derrière et ainsi réaliser une 8ème "clean sheet", tous matches confondus ! 

 
L'analyse du coach :  

« On a rencontré des difficultés aujourd'hui face à Anderlecht qui avait envie de l'emporter et qui nous a causé des problèmes. On a essayé de jouer notre jeu, on a eu quelques reconversions intéressantes mais on n'a pas toujours fait le bon dernier choix, sans doute lié à la fatigue des trois matches en huit jours. A nouveau, j'ai eu sur le terrain des garçons qui se sont battus pour ne pas prendre de but. Quand on pose la question à un entraineur à savoir si c'est un bon résultat de faire un nul à Anderlecht, tout le monde vous dira oui. 

A défaut de ne pas marquer, c'est très important de ne pas perdre. Et on continue sur notre belle série. Bravo à mes joueurs. 

A propos de la sortie de Marco, « il a ressenti une gêne à l'adducteur, il passera un examen demain. J'espère que ce n'est pas trop grave parce que c'est un garçon qui est très important pour nous. »

 

Retour

RCSC Mentions légales