#Flashnews

CHARLEROI-CERCLE : UN PEU D'HISTOIRE
12 décembre 2019

Qu’on le sache et qu’on se le dise, le Cercle ne viendra pas en victime consentante, ce prochain samedi… Bernd Storck sait comment s’y prendre pour haranguer ses joueurs et leur faire prendre conscience qu’ils peuvent venir chercher les trois points au Stade du Pays de Charleroi…

La plus grande prudence sera donc de mise car depuis l’avènement de l’ex-coach de Mouscron, à l’occasion de la visite des Zèbres, le 20 octobre, au Jan Breydel Stadion, le Cercle évolue différemment, est plus conquérant et son jeu dégage plus de sûreté ainsi qu’une meilleure fluidité dans la circulation du ballon.

Les Champions en titre en ont été les témoins, la semaine passée, en n’émergeant que de justesse, grâce à une frappe limpide de Sander Berge à l’approche des vingt dernières minutes de la rencontre.

Alors que les Brugeois soignaient leur positionnement, l’entraîneur allemand fut fortement contrarié par les sorties prématurées de son avant-centre Gory et de son défenseur central Omolo – remplacés, respectivement, par Foster et Coulibaly – alors que l’on n’avait entamé la partie que depuis 19 minutes !

Cependant, ces circonstances malchanceuses ne déteignirent pas sur le rendement global de l’équipe qui s’appropria même la maîtrise en première période en s’octroyant, au final, de nombreuses possibilités de tirs au but (16 au total – pour… 10 aux Limbourgeois – dont 9 tirs cadrés, presque le double de leurs adversaires !).

Le passé nous apprend que, sur les six dernières confrontations au Mambourg, le Cercle a fait tourner les Zèbres en bourriques à deux reprises : en 2010-11 (0-3) et, la dernière fois, le 17 janvier 2015 (0-2), la saison de la qualification européenne du Sporting et… de la rétrogradation du voisin du FC pour un purgatoire long de trois années au sein de d’antichambre de l’élite.

L’élément du Cercle qui se révèle être le plus productif et le plus dangereux a pour nom Stef Peeters, auteur de cinq réalisations et nanti de maintes qualités offensives puisqu’il a la particularité de créer le danger aussi bien en occupant le poste d’avant-centre qu’en évoluant en tant que milieu central ou offensif.

Selon l’orientation du match, Peeters peut aussi se décaler sur la gauche et faire parler son opportunisme en se rabattant dans l’axe. Mais il ne sera pas le seul à être étroitement surveillé : Somers, Hoggas, Hazard et Saadi – s’il est appelé – constituent d’autres pôles d’attention que les Zèbres ne devront, en aucun cas, négliger

S’ils veulent rester sur la bonne dynamique qui est la leur depuis maintenant huit journées, les Zèbres n’auront qu’à répéter leurs principes de jeu qui leur ont permis de se hisser dans le Top 6 : une solidité défensive à toute épreuve, une reconversion efficace à partir d’un bloc compact et un réalisme fructueux !

TOUS AU STADE… TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES !

Retour

RCSC Mentions légales