#Flashnews

CROKY CUP : ZULTE WAREGEM-CHARLEROI : UN PEU D'HISTOIRE
16 décembre 2019

 

En Coupe de Belgique, le principe de prendre match après match est une façon encore plus évidente de voir les choses qu’en compétition régulière. Si les résultats se suivent et se ressemblent pour les Zèbres, jusqu'à présent, c'est qu'ils ont bien assimilé ce point de vue et que leur prochain objectif est pleinement concentré sur leur quart de finale qu’ils doivent – déjà – disputer ce mardi, sur le coup de 20 h 45.

L’histoire qui lie le Sporting de Charleroi à Zulte Waregem – double vainqueur lors des éditions 2005-2006 et 2006-2017 et finaliste en 2014 – aurait pu débuter lors du premier parcours victorieux des hommes de Francky Dury. En effet, les Zèbres avaient passé les écueils d’Ostende, Louvain et Saint-Trond lors de joutes livrées exclusivement à domicile…

Zulte et le RCSC se retrouvèrent dans le dernier carré et ce furent les Mouscronnois qui empêchèrent les Carolos d'atteindre la finale face aux sociétaires du Stade Arc-en-Ciel, lesquels avaient éliminé le Standard de Liège.

Ce n’étaient que parties remises puisque le hasard se chargea de ramener, consécutivement à deux reprises, le Essevee sur la route du Sporting de Charleroi en 1/8ème de finale de l’édition 2012-2013 – durant laquelle l’équipe alors drivée par Yannick Ferrera regagna le Pays Noir avec les honneurs après une cruelle séance de tirs au but (4-2, 2-2 au bout du temps réglementaire) – et au même stade de la compétition en 2013-2014, cette fois-ci au Mambourg, sous les ordres de Felice Mazzù, sur un revers net et sans bavure de 0-3.

S’il y a des hommes en forme dans les rangs de Zulte – comme Larin, Bruno et Berahino qui sont ses trois meilleurs artilleurs, sans oublier les coups de patte de Govea qui, tout comme Gianni Bruno, a scoré, en Coupe, à trois reprises –, les Carolos auront à cœur de leur montrer qu’ils ne seront pas en reste non plus.

Le noyau de Karim Belhocine recèle d’un collectif bien huilé au niveau de l’animation de jeu et des reconversions et s’il ne fallait illustrer cette réalité que par un seul exemple parmi tant d’autres, on choisirait celui du rendement produit par le repositionnement de Ryota Morioka aux côtés de Marco Ilaimaharitra

Si, assurément, les Vert et Rouge ne seront pas du mou pour les Zèbres, ces derniers ne voudront pas se laisser domestiquer et affûteront leurs sensations pour trouver le bon galop et sauter les obstacles flandriens !

TOUS À ZULTE ! TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES !

Retour

RCSC Mentions légales