#Flashnews

MOUSCRON-CHARLEROI : UN PEU D'HISTOIRE
19 décembre 2019

Dans notre championnat, un Bernd peut en cacher un autre… Après le Brugeois, voici le Mouscronnois Hollerbach qui tentera de mettre des bâtons dans les roues du moulinet zébré.

En effet, les Zèbres veulent continuer leur pêche… de points avant la trêve des confiseurs ! Afin que leur quête soit absolue, leur tâche consistera, dans un premier temps, à se farcir des Hurlus qui ne se laisseront ni amadouer, ni devenir les dindons… d’une mauvaise farce !

Les joueurs de Karim Belhocine trouveront devant eux une formation également bien décidée à continuer sa petite moisson d’unités qui lui permettrait, pourquoi pas, de ne pas perdre contact avec les candidats aux six premières places.

À l'exception d'un revers concédé avec les honneurs, sur le terrain du Jan Breydel Stadion, les Mouscronnois ont glané, depuis leurs trois journées de disette en octobre, pas moins de dix délicieuses friandises, fruits de deux belles victoires (face à l’Antwerp, 3-1, et en visite chez leurs proches voisins de Courtrai, sur le score de 1-2, avec des réalisations signées Perica – un avant-centre qui respire la grande forme et qui carbure au régime de six buts en l’espace de 306 minutes de jeu, soit un but toutes les 51 minutes – et Olinga – qui a retrouvé, depuis trois matches, la confiance de son entraîneur après un petit séjour sur le banc à Ostende et face à Genk) et quatre partages, à chaque fois, sur le score de 2-2.

Pour en revenir à l’avant-centre croate qui explose alors qu’il n’avait disputé que 24 minutes de temps de jeu au bout de dix journées de compétition, il est habile et rusé dans son positionnement sur phase arrêtée – que ce soit au premier ou au second poteau – et il a le pied droit facile en zone de conclusion comme il a pu en faire la démonstration, notamment, à Ostende, contre Anderlecht en Croky Cup et au Standard de Liège.

D’autres de ses partenaires vaudront la peine aux Carolos de se montrer tout spécialement attentifs : Osabutey – qui détient le titre de meilleur passeur et qui peut former un duo très intéressant dans le secteur offensif avec, soit Perica, soit Olinga –, le milieu central Garcia, prêté par Manchester City, lequel a déjà réussi à scorer à quatre reprises depuis le début de la saison, sans oublier les arrières gauche et droit Antonov et Ciranni également très productifs sur le nombre d’assists décisifs délivrés(cinq à eux deux). 

Face à une équipe qui s’était animée dans un schéma – avec Garcia en soutien du duo offensif, posté devant une ligne de trois médians récupérateurs – qui lui avait valu de récolter un précieux succès à Courtrai, les Zèbres devront s’employer à déjouer les pièges que ne manqueront pas de leur tendre des Hurlus qu'ils soient ou non, en possession du ballon…

WE ARE CHARLEROI…TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES !

Retour

RCSC Mentions légales