#Flashnews

Charleroi-Ostende : le débrief
27 décembre 2019

Les faits marquants : 

On pouvait supposer des Côtiers venir donner du fil à retordre à Marco Ilaimaharitra et ses coéquipiers.

Aussi, le dispositif mis en place par Kare Ingebrigtsen était tel que les progressions zébrées se voyaient, pour la plupart, enrayées avant leur finalisation.

7 tirs dont 3 cadrés et 7 coups de coin alimentèrent les statistiques des Carolos, en cette première période, et il n’était que plus logique de constater que ceux-ci contrôlaient largement les débats.

Alors que Mamadou Fall avait déjà failli déflorer la marque, Shamar Nicholson ne se fit pas prier pour parachever une très belle action qui trouva Marco Ilaimaharitra à son origine et Kaveh Rezaei en relayeur providentiel.

Les Côtiers manquèrent, toutefois, de peu, de rétablir l’égalité par l’entremise de Vandendriessche qui, heureusement, buta sur une brillante intervention de Nicolas Penneteau.

Était-ce le tournant de la rencontre ? Toujours est-il que les Zèbres se déchaînèrent en seconde période pour planter quatre buts de très belle facture et réaliser ainsi un score de forfait.

Si les changements apportés par le coach visiteur en début de deuxième mi-temps laissaient supposer plus de présence et de poids dans le secteur offensif de sa formation, les Carolos prirent les meilleures dispositions afin d’endiguer les initiatives que ces modifications tactiques auraient pu susciter.

Le football "champagne" des Zèbres atteignit son paroxysme, en conséquence du joli doublé de Shamar Nicholson, de la détermination de Mamadou Fall, de la maîtrise de Marco Ilaimaharitra et du subtil baptême de Frank Tsadjout. Sans oublier la fermeté de notre arrière-garde, avec les confirmations de Maxime Busi et de Steeven Willems, l’assurance de Núrio et le sympathique retour de Modou Diagne qui contribuèrent, de leur façon, à ce copieux succès.

On s’en voudrait de ne pas souligner également l’énorme travail effectué par Ryota Morioka dans son replacement, l’abattage de Massimo Bruno et les courses de Kaveh Rezaei, sans omettre les apports bénéfiques de David Henen et Gaëtan Hendrickx toujours prêts à suppléer leurs partenaires de la meilleure des manières.

Football "champagne", comme on vous le dit, car même les joueurs n’ayant pas été sollicités ont eu leur rôle à jouer afin d’encourager et porter leur équipe vers la victoire… Heureuses Fêtes de fin d’année et Champagne pour tous ! 

 

L'analyse du coach :    

"Malgré notre but en première période, je nous ai trouvés de meilleures intentions après la pause. La différence est venue après quelques minutes et, par la suite, nous avons pu dérouler.

Il était important de finir l'année avec une victoire à domicile. Je ne peux que féliciter mes joueurs. De plus, ils m'ont offert un superbe cadeau de Noël, en inscrivant un but sur phase arrêtée.

Quand vous voyez ce groupe, son envie et sa volonté, vous ne pouvez qu'être heureux.

Il faut, cependant, relativiser et se dire que cela reste du football. Le Sporting vient de perdre deux personnes qui ont marqué l'histoire du club et mes pensées vont à leurs proches."

 

Retour

RCSC Mentions légales