#Flashnews

Steeven Willems : "Charleroi m'a tout apporté."
09 janvier 2020

 

Steeven, tu partages la chambre avec Nicolas Penneteau, vous vous êtes découverts des points communs ?

"Avec Nico, ça fait quand même des années qu’on évolue ensemble et ce n’est pas la première fois que je suis en chambre avec lui. On a repris des habitudes qu’on avait coutume d’avoir. On se lève tôt tous les deux et on est aussi professionnel l’un que l’autre dans notre organisation et dans notre façon de faire. C’est vrai que l’on se ressemble beaucoup sur ces points-là… Après, on s’entend très bien et c’est chouette d’avoir une belle relation comme celle-là."

Si tu pouvais te glisser dans la peau d’un gardien de but, quel sentiment éprouverais-tu ?

"Ah, non ! (rires) Il est hors de question, je suis très nul au but. Je n’ai vraiment pas envie d’être dans la peau d’un gardien de but. Maintenant, si je devais m’y glisser, honnêtement, je n’en sais rien. Je n’aime pas aller dans les buts. Donc, j’évite ça !"

Où et quand as-tu débuté ton parcours professionnel ?

"Si je devais le résumer, je dirais qu’une demi-porte s’est ouverte à Lille et la grande porte s’est ouverte à Charleroi. Mehdi Bayat est venu me chercher quand j’évoluais en équipe réserve à Lille et aussi, un petit peu, avec le monde professionnel de Lille. C’est une chance que j’ai saisie et cela a été une belle opportunité pour moi."

On peut dire que tu es l’un des anciens dans le noyau Sporting (Steeven est arrivé à l’orée de la saison 2013/2014, ndlr), as-tu une idée du nombre de matches auxquels tu as pris part ?

"Non, pas du tout… Même par saison, je ne me focalise pas trop là-dessus. Je ne sais vraiment pas combien de matches j’ai pu jouer pour Charleroi. Ce qui est sûr, c’est que j’y suis bien et que j’ai envie encore d’en faire pas mal."

Eh bien, Steeven, tu es apparu dans 129 rencontres depuis ton arrivée. Tu te souviens au moins des buts que tu as inscrits ?

"Je n’en ai pas mis beaucoup, par conséquent, c’est assez facile de s’en souvenir ! Cela a été des buts marquants dans ma carrière, tout simplement. Je me souviens parfaitement du but contre Waasland-Beveren, mon tout premier, lors du premier match du championnat 2016-2017. On gagne 1-0 et je marque dans les arrêts de jeu (90’ + 3’, ndlr). Puis, contre Eupen (5ème journée, ndlr), j’inscris le premier but d’une frappe lointaine et, enfin, celui contre Genk en Coupe de Belgique. Et, théoriquement, j’en avais mis un autre – je devrais réclamer pour qu’il me soit accordé – face à Ostende, le dernier match à domicile. Sur le corner, je reprends un ballon de la tête qui est cadré et le défenseur le met dans son propre but. Normalement, il devrait me revenir."

Avais-tu eu un modèle de défenseur lorsque tu as débuté ?

"Pas vraiment mais je dirais qu’au fur et à mesure de mon évolution, les défenseurs types que je regarde le plus sont Sergio Ramos et Raphaël Varane (Real Madrid, ndlr). Ce sont les deux exemples de défenseur que j’aimerais être, que je ne serai pas – je pense –, mais sur lesquels, au moins, je dois m’inspirer."

Suis-tu un championnat étranger en particulier et lequel préfères-tu ?

"Je n’en suis pas particulièrement un. De préférence, ce serait la Liga, pour le jeu que développent les équipes espagnoles. Durant ma jeunesse, c’était plutôt le championnat anglais qui me faisait rêver, notamment, avec Chelsea qui a toujours été un peu mon équipe favorite."

Qu’aimes-tu faire en dehors du football ?

"Je suis quelqu’un de très simple, j’aime bien aller au cinéma et passer beaucoup de moments en famille. J’aime bien aussi faire les boutiques, comme beaucoup d’entre nous. Je suis assez calme, j’évite de faire d’autres sports car, en dehors du foot, je préfère profiter des temps de repos. Mais, si je pouvais pratiquer une autre discipline sportive, je ferais du tennis."

Quel est ton ressenti à propos de ce stage et quelles ont été tes impressions au terme du match amical d’hier contre Cologne ?

"On dépense beaucoup d’énergie dans ce stage pour essayer de relancer les organismes après la trêve. Pour le moment, ça marche plutôt bien, on est bien en jambes et ça s’est démontré sur notre prestation malgré la charge de travail que l’on a eue en début de semaine. On a réalisé de très bonnes choses durant cette rencontre. La victoire acquise confirme que l’on est toujours dans une bonne dynamique. C’est positif avant de recommencer à Eupen."

Enfin, comment vois-tu ton avenir à court et moyen terme ?

"Actuellement, mon objectif principal, c’est de poursuivre sur mon début de saison, sur cette lancée qui est plutôt bonne. À plus long terme, Charleroi, c’est le club qui m’a tout apporté et si je pouvais continuer l’aventure au sein de cette équipe, ce serait mon souhait le plus cher…"     

Retour

RCSC Mentions légales