#Flashnews

PARADOR 2020 : Des Zèbres bien en jambes !
09 janvier 2020

 

Les aurores se suivent mais ne se ressemblent pas pour nos Zèbres qui étaient déjà à pied d’œuvre pour un décrassage très matinal à travers la végétation luxuriante qui borde l’esplanade du Parador.

Les sensations étaient excellentes et les jambes répondaient bien pour l’ensemble d’un noyau qui s’était élancé dès 7 heures 30 à la conquête de Dame nature !

Même s’ils furent conquis par ses charmes, ils étaient de retour une demi-heure plus tard afin de retrouver leurs coéquipiers Modou Diagne, Núrio, Mamadou Fall, Dorian Dessoleil, Marco Ilaimaharitra, Kaveh Rezaei et Steeven Willems qui, accompagné de notre kiné Vincenzo Soranno, avaient investi la salle de fitness pour du réveil musculaire.

Quant au soleil, il n’avait pas déserté le camp des Zèbres; au contraire, il était encore même plus présent et plus lumineux que la veille au moment où les joueurs pénétrèrent sur la pelouse de leur terrain d’entraînement pour leur première et unique séance de ce sixième jour de stage.

Afin que celle-ci soit bénéfique en tout point de vue, notre staff technique prit, comme d’habitude, toutes les précautions nécessaires. C’est ainsi que mannequins et plots furent minutieusement disposés pour des travaux axés sur la vitesse entre le contrôle et la passe, les une-deux, l’angle de passe, les décrochages entre les lignes et les dédoublements. La seconde partie, quant à elle, reposa sur des enchaînements et des diagonales en situation de reconversion avant de terminer par un match sur un demi-terrain dont la célébration par les vainqueurs fut plus que mémorable.

Après le repas de 13 heures, les Zèbres se virent accorder un après-midi de libre où ils pouvaient, soit, s’adonner à des activités ludiques, soit, se reposer.

Enfin, on s’en voudrait de ne pas souligner la formidable ambiance qui règne en permanence durant ce stage, à quelque niveau que ce soit. Une ambiance qui atteignit son paroxysme lors des traditionnels bizutages de circonstance auxquels n’échappèrent pas Rémy Descamps, Malick Keita, Ken Nkuba, Modou Diagne, Shamar Nicholson et Frank Tsadjout, lesquels, on le devine aisément, furent bruyamment et chaleureusement ovationnés par tous leurs partenaires dont – on ne sera pas surpris – un certain Núrio qui n’hésite jamais à en remettre une couche lorsque la plus petite occasion de franche rigolade se présente !

 

Retour

RCSC Mentions légales