#Flashnews

CHARLEROI - ZULTE-WAREGEM : Un peu d'histoire
06 février 2020

Voici nos Zèbres au-devant de deux rencontres à domicile extrêmement importantes. Commençons dans l’ordre des choses avec la visite – ce samedi, coup d’envoi à 18 h – de la seule équipe dont, cette saison et à deux reprises, ils ont dû subir la loi à l’extérieur… et qui n’est d’autre que Zulte-Waregem.

Une formation qui n’a pas lésiné sur le marché de ce récent mercato et qui, à sa clôture, outre le retour de prêt de son milieu défensif, le Norvégien Jensen dès le 1er janvier, comptait parmi ses rangs cinq nouvelles recrues : l’international tunisien Srarfi (qui peut tout aussi bien évoluer sur les deux ailes qu’au poste de milieu offensif) venu de Nice; Vossen – qu’on ne présente plus – bien déterminé à oublier le banc du FC Bruges; Dompé de La Gantoise – qu’on n’avait plus vu dans un onze de base depuis le 31 octobre 2019 à Anderlecht – dont le poste de prédilection est celui d’ailier gauche; un jeune attaquant brésilien qui a fêté ses 20 ans ce 22 janvier, qui répond au nom de Canela, arrivé de Nova Iguaçu, en prêt jusqu’au 30 juin; et, enfin, El Kababri, né juste deux jours après ce dernier, un pur produit de l’École des Jeunes de Neerpede que Vincent Kompany avait aligné à l’arrière-droit, dès l’entame de la présente compétition, face au KV Ostende.

Sur ces cinq nouveaux profils, trois ont déjà été appelés à figurer dans la liste des 19 joueurs retenus pour le match contre Waasland-Beveren : Vossen a été titularisé d’emblée, alors que Srarfi et Dompé étaient montés dans les vingt dernières minutes, en lieu et place, respectivement, de Marcq et Berahino.

Et s’il fallait ne mettre qu’un de ces trois derniers en exergue, le choix se porterait bien évidemment sur l’opportuniste Jelle Vossen, l’auteur des 2ème et 3ème des cinq buts inscrits par sa formation contre celle d’Arnauld Mercier.

L’ancien goleador, entre autres, du KRC Genk et du FC Bruges (153 goals en 389 matches) n’a, en effet, pas tardé à retrouver toutes ses sensations puisqu’il ne lui a même pas fallu une mi-temps afin de reconquérir la voie du but. Le réalisme déconcertant dont il fit preuve sur sa première réalisation a certainement marqué les esprits zébrés lors de l’analyse vidéo tout comme la seconde, à l’heure de jeu, où sa reprise de la tête, remarquable de précision – sur un assist millimétré de Berahino –, ne laissa l’ombre d’aucune chance à l’infortuné Jackers.

Si, avant Waasland, les troupes de Francky Dury avaient dû s’incliner quatre fois consécutivement, avec une différence de buts catastrophique (1 marqué pour 11 concédés), ils ont fameusement repris du poil de la bête et de quelle manière ! Aux Zèbres, maintenant, de défendre leur crinière en retenant bien la leçon : ne pas se mettre en défaut devant De Fauw, bien faire le boulot pour contrer Berahino et qu’à cela ne tienne, neutraliser Vossen !

TOUS AU STADE ! TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES ! 

Retour

RCSC Mentions légales