#Flashnews

Charleroi - Standard : le débrief
01 mars 2020

 

Les faits marquants : 

La première période fut, en tous points de vue, à l’avantage des Zèbres avec de très bonnes élaborations offensives et de lumineux démarquages. Si Dorian Dessoleil donna l’avantage sur une phase arrêtée, les Carolos auraient très bien pu déflorer le score au terme d’une action offensive rondement menée comme celle qui faillit réussir aussi bien peu avant la demi-heure que celle qui se produisit dix minutes plus tard.

En effet, tour à tour, Shamar Nicholson, Kaveh Rezaei et Ali Gholizadeh ne purent conclure leurs opportunités très franches, soit, à cause d’un contre de la défense liégeoise, soit par une intervention cinq étoiles de Bodart.

La deuxième mi-temps fut de facture similaire dans le développement et la progression du jeu des Carolos qui ne desserrèrent pas leur étreinte. Si les visiteurs obtinrent la bagatelle de six coups de coin (trois fois plus que leurs adversaires), les Zèbres, quant à eux, bénéficièrent de plus de phases arrêtées.

Le but de Shamar Nicholson, au terme d’une très belle action amorcée par Ryota Morioka et relayée ingénieusement – d’un point de vue technique – par Ali Gholizadeh ne fut que le juste reflet d’une très nette domination aussi bien sur le plan de la possession de balle que sur celui de la construction.

Enfin, soulignons les judicieux changements opérés par notre Coach Karim Belhocine à des moments déterminants car autant Joris Kayembe, Frank Tsadjout que Modou Diagne monopolisèrent l’attention de leurs opposants directs, surtout au niveau des décrochages et du travail entre les lignes.

Un match référence des Zèbres ? Oui, sans aucun doute car les Carolos ont eu la motivation et l’état d’esprit adéquats pour sortir vainqueurs au terme d’un très bon match où collectivité et solidarité ont encore été les atouts maîtres et décisifs ! 


L'analyse du coach : 
 

"Quand vous allez jouer un derby, avant toute chose, c'est l'envie de remporter des duels, votre comportement et le travail du groupe qui priment.

Ce soir, nous étions présents et nous voulions bien faire. Nous avons ouvert le score, par Dorian, sur coup-franc et, par la suite, Shamar a inscrit le deuxième but, ce qui nous a rassurés.

Je félicite mes joueurs pour cette victoire dans ce derby. Ils ont fait preuve de solidité, de volonté et d'organisation. Bravo à eux !

Jouer en 4-5-1, en 4-4-2 ou en 4-3-3, cela change peu de choses. Il y a peu de temps, nous avons connu 14 matches sans défaites, en jouant en 4-2-3-1.

Ce dimanche, Kaveh et Shamar, en plus de leur boulot offensif, ont fait les courses nécessaires. Finalement, le schéma, les joueurs en font ce qu'ils veulent."

 

Retour

RCSC Mentions légales