#Flashnews

Gand-Charleroi : un peu d'histoire
05 mars 2020

Savez-vous le point commun qui relie les Gantois aux Zèbres sur la pelouse du Jan Breydel Stadion ? Les premiers comme les seconds ont encaissé leur seul et unique but de la rencontre quelques secondes à peine après le coup d’envoi. Les Buffalos ont été menés dès la 28ème seconde sur un ballon dévié par De Belder, que Hoggas prolongea dans les filets de Kaminski, et on se souvient encore des circonstances frustrantes qui permirent à leurs voisins du Club de prendre, aussi rapidement, l’avantage sur une frappe – finalement déviée – de Balanta… après 34 secondes.

Mais il y en a un autre, tout aussi troublant : les deux équipes qui s’opposeront ce prochain samedi ne sont jamais parvenues à refaire leur retard et ont dû s’incliner sur un score "Arsenal" de 1-0 !

Si, durant la semaine qui avait suivi, les Zèbres s’étaient bien appliqués en s’efforçant de ne plus penser… à la faute oubliée sur Dorian Dessoleil, les joueurs de Jess Thorup, quant à eux, ont certainement dû pester sur la décision du VAR qui leur a refusé l’égalisation de Ngadeu, celui-ci s’étant rendu coupable d’une faute de main avant que le ballon ne franchisse la ligne de but…

Décidément, les formations en lutte pour le maintien ne réussissent pas au club cher à Ivan De Witte : avant de s’incliner face au Cercle, il n’avait plus connu la défaite depuis le 15 décembre 2019 lorsqu’il se déplaça chez les Côtiers. Très vite mis sur orbite avec une réalisation de Depoître, les Gantois perdirent le contrôle du match en seconde période et subirent un revers inattendu avant de terminer 2019 sur un partage à domicile contre les futurs vainqueurs de la phase classique de notre compétition.

Le dernier stage à Oliva (à environ 80 km au sud de El Saler où se nichaient les Zèbres) se révéla très profitable à la bande au coach danois puisqu’au menu fretin de 1/6 succéda un gargantuesque 19/21 avec, entre autres, des victoires probantes face à trois candidats au Top 6 : le Standard de Liège, le KRC Genk et le FC Malines.

Pendant cette période où ils furent très en appétit, les Gantois affichèrent un impressionnant average de 18/6 principalement alimenté par le remarquable réalisme de David qui, à lui seul, inscrivit la moitié du total des buts ! Mais il ne faut pas croire que leur force persuasive se limite uniquement au talent et à l’opportunisme de leur jeune attaquant canadien. Huit de ses coéquipiers s'invitèrent au festin et furent, en effet, à l’origine des neuf autres réalisations, à savoir Kums, Depoître, Mohammadi, Bezus, Vadis, Niangbo, Castro Montes et Kvilitaia !

C’est la preuve irréfutable que le danger peut venir de tous les compartiments de jeu : outre leur secteur offensif très productif, les lignes médianes et défensives sont également pourvues de joueurs présentant d’indéniables qualités de finition.

Voilà les Zèbres prévenus mais s’ils réitèrent sans fausse note leur partition de ce dernier dimanche, leur chant n’en sera que plus beau quand ils quitteront le terrain de la prestigieuse Ghelamco Arena !

TOUS À GAND, TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES !

 

Retour

RCSC Mentions légales