#Flashnews

Charleroi-Courtrai : un peu d'histoire
12 mars 2020

Yves Vanderhaeghe aurait certainement imaginé meilleur scénario pour ses Kerels en cette fin de phase classique.

Et pourtant, il n’y a pas si longtemps, la formation courtraisienne a encore cru qu’il était possible d’intégrer le Top 6 sur le fil.

21ème journée, jeudi 26 décembre 2019. Les joueurs de Vanderhaeghe assurent l’essentiel face au Cercle, à domicile. Une victoire avant la trêve, c'est effectivement tout ce qu'il y a de mieux pour passer les fêtes de fin d’année en toute sérénité.

Avant qu’il ne prenne congé de ses camarades de jeu, Gary Kagelmacher offre les trois points en guise de cadeau d’adieu. En effet, le rugueux défenseur central uruguayen a choisi de revenir dans son pays d’origine, plus précisément à Peñarol.

Toutefois, ce succès peut s’apparenter à l’arbre qui cache la forêt : alors que les ambitions étaient franchement à l’optimisme en début de saison, les sociétaires du Stade des Éperons d’or pointent seulement à la 12ème place… à 12 points du sixième du classement, le FC Malines.

Le revers à Saint-Trond, dès la reprise, n’a heureusement aucune incidence néfaste sur l’écart qui sépare les Courtraisiens du dernier strapontin qualificatif aux PO 1 occupé, cette fois, par le KRC Genk.

Après tout, il reste 24 points à disputer et la phalange flandrienne accueille de sérieux renforts pour essayer de forcer l’exploit de s’immiscer parmi les six meilleurs de notre compétition.

Pas moins de cinq joueurs viennent, en effet, étoffer le noyau dont trois attaquants : Hakim, un jeune malaisien de 18 ans, le nigérian Moffi – qui a déjà fait parler de lui en termes élogieux, depuis son arrivée, pour avoir inscrit quatre buts en six matches – et le Sénégalais Gueye qui provient du club norvégien d’Aaselund, l’ex-Gantois Derijck – qui pallie ainsi au départ de Kagelmacher – et le milieu défensif ukrainien Makarenko prêté par Anderlecht qui a, enfin, une réelle opportunité de se mettre en valeur aux yeux de son employeur.

En l’espace de quatre journées, du 26 janvier au 15 février, l’espoir de se mêler à la lutte pour les PO 1 renaît sérieusement après un très encourageant 10/12. Les Rouge et Blanc contraignent le FC Bruges au partage, alors que ces derniers menaient 0-2, et s’octroient une victoire de prestige face aux troupes de Michel Preud’homme sur le score de 3-1 avant d’aligner deux autres succès de rang à l’extérieur, sur les terrains de Waasland-Beveren et d’Ostende.

Au terme de la 26ème journée, le KVK lorgne désormais à 6 points de la sixième place tant convoitée. Mais au soir du revers immérité face à Genk, les Kerels ont vu leurs derniers espoirs s’envoler. C’est donc une équipe déjà focalisée sur ses PO 2 qui se déplacera au Stade du Pays de Charleroi mais qui fera tout pour terminer sur la meilleure note possible.

Quant à nos Zèbres, nul doute qu’ils seront animés du désir d’améliorer encore leur capital historique et de dédier une seizième victoire non seulement à leurs chers coéquipiers absents – pour blessure ou suspension – mais aussi à leurs fidèles sympathisants !

TOUS DERRIÈRE LES ZÈBRES !

 

Retour

RCSC Mentions légales