#Flashnews

Vers un arrêt du championnat ? Le Sporting prend acte et réagit
02 avril 2020

Il fallait s'y attendre, c'est désormais officiel. Après s'être réunis ce matin par vidéo conférence, les membres du C.A. de la Pro League ont décidé de proposer l'arrêt des championnat D1A et D1B aux 24 clubs à la 29e journée de championnat 2019-2020.

La direction du Sporting de Charleroi, via Pierre-Yves Hendrickx, a tenu à s'exprimer sur le sujet : 

Cette décision du CA de la Pro League a le mérite de tenter de clarifier la situation, de réduire le flot d’incertitudes que nous vivons au sein des clubs.

Nous devons maintenant attendre le résultat du travail confié à un groupe de représentants des 24 clubs (D1A et D1B) pour connaitre les modalités exactes de cet arrêt et procéder ensuite au vote des 24 formations concernées.

Notre position est claire depuis le début des discussions et surtout du confinement : priorité à la crise sanitaire, respect des règlements et du classement acquis sur le terrain, reprendre la saison prochaine dans le format qui a fait ses preuves et qui est en vigueur aujourd’hui (avec des play-offs). Il serait logique de disputer la finale de la Coupe car Bruges et l’Antwerp l’ont mérité et gagné sur le terrain, idem pour la finale de la D1B. Bien que si on ne peut plus jouer, certains se posent aussi la question de savoir si on doit jouer ces finales.

Pour la reprise, cela dépendra des mesures gouvernementales. Il est donc difficile de se prononcer mais le plus tôt sera le mieux puisqu’en sortant du confinement, on aura tous hâte de retrouver nos supporters.

Notre staff va maintenant, de son côté, plancher sur différents scénarios de programmes.

Pour tous les aspects pratiques et autres questions, nous vous invitons à rester connectés. Un peu de patience, nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Et surtout portez-vous bien et prenez soin de vos proches !

 

Dans un communiqué, la Pro League justifie sa décision : 

La situation actuelle, particulièrement précaire, dans laquelle se trouve notre pays a comme conséquence que le sport n'est pas et ne peut pas être considéré comme la première préoccupation, aussi divertissant et relaxant soit-il.

Dans ce contexte, il incombe au Conseil d'Administration de formuler une recommandation à l'Assemblée Générale pour la poursuite de la compétition, en tenant compte de la santé publique, des intérêts de tous les stakeholders et du souhait de la majorité des clubs de ne pas reprendre la compétition.

Le Conseil d'Administration a pris connaissance des recommandations du Dr Van Ranst et des autorités, selon lesquelles il est très peu probable que des matchs avec public puissent avoir lieu avant le 30 juin. La situation actuelle ne permet pas de savoir si et à quel moment une reprise des entrainements collectifs peut être prévue.

De plus, une reprise de la compétition ne pourrait exclure les risques pour la santé des joueurs, des collaborateurs et de toutes les personnes impliquées dans l'organisation des matchs et dans le maintien de l'ordre. En outre, les éventuelles contaminations d'un joueur ou d'un noyau de joueurs risquent d'influencer le déroulement sportif du reste de la compétition d'une manière inacceptable.

Même si les matchs à huis clos étaient théoriquement possibles, il convient d'éviter la pression supplémentaire que l'organisation de ces matchs exercerait sur les services de santé et les forces de l'ordre. De plus, les décisions des autorités locales menacent de rendre impossible le déroulement des journées de championnat de manière simultanée.

Le Conseil d'Administration a décidé à l'unanimité qu'il n'était pas souhaitable, quel que soit le scénario envisagé, de poursuivre la compétition après le 30 juin. Compte tenu des éléments ci-dessus, le Conseil d'Administration a formulé un avis unanime à l'Assemblée Générale afin de ne pas reprendre les compétitions de la saison 19-20 et d'accepter le classement actuel de la Jupiler Pro League comme classement final (sous réserve des décisions de la Commission des Licences).

Le Conseil d'Administration a mis en place un groupe de travail (composé de MM. Croonen, Louwagie, Cordier, Allijns, Bormans et du management de la Pro League) qui examinera les problèmes sur le plan sportif et les implications financières de cette décision. La possibilité de disputer la finale de la Croky Cup et le match retour de la finale de la Proximus League feront partie des sujets traités au sein de ce groupe de travail.

L'Assemblée Générale sera convoquée pour le mercredi 15 avril.

> Source

Retour

RCSC Mentions légales