#Flashnews

À l'ancienne : Alessandro Cordaro
15 avril 2020

 

Aujourd’hui actif au FC Swift Hesperange, au Luxembourg, Alessandro Cordaro pourfend encore et toujours, à bientôt 34 ans – avec vista et allégresse –, le flanc gauche des défenses adverses. Titulaire incontestable au sein de sa formation actuelle (sur les treize rencontres auxquelles il a participé depuis son arrivée à l’orée de la saison 2019-2020, il en a disputé douze dans leur intégralité), Sandro – comme on préfère le prénommer plus familièrement – a toujours mis le blason de son maillot en exergue, avant toute chose. Il l’a toujours fait, dans tous les clubs où il est passé, comme au Sporting de Charleroi dont il a honoré la vareuse, floquée du numéro 29, durant 64 matches – pour 6 buts inscrits et 6 passes décisives toutes compétitions confondues –, de 2009 à 2011… 
Pour notre plus grand plaisir, il a ouvert sa malle aux souvenirs en noir et blanc.

 

 

- Pour ceux qui ne vous connaîtraient pas, pouvez-vous vous présenter brièvement et retracer votre parcours ?

"J'ai effectué ma formation à la RAAL. Ensuite, je suis arrivé au RAEC Mons pour y rester 6 ans et y effectuer mes débuts en D1, j'ai fait 2 ans au Sporting de Charleroi, 3,5 ans au KV Mechelen et à Zulte Waregem, 1 an à Virton et je me retrouve au Luxembourg pour l'instant ."

- Quel est votre meilleur et votre plus mauvais souvenir ?

"Mon meilleur souvenir reste la victoire en coupe de Belgique en 2017 avec Zulte Waregem .
Mon pire reste la descente avec le Sporting car s'il y a bien un endroit où je voulais réussir c'est bien à Charleroi."

- Durant votre carrière, y a-t-il des joueurs et des entraîneurs qui vous ont marqué (équipiers ou adversaires) ?

"En général j'ai eu de très bons entraîneurs mais ceux qui m'ont marqué sont Peruzovic, Daerden, Brys, Vercauteren et Dury .
En tant que joueurs, il y en a beaucoup mais parmi eux, je citerais notamment Wamberto, Kaya, Gorius et Leye.
En tant qu'adversaires : Boussoufa, De Bruyne et Matias Suarez"

- Quel souvenir garderez-vous de votre passage, au Sporting ?

"Le Sporting m'a aidé à grandir, à être plus mâture et si j'ai réussi dans les clubs suivants, je le dois également au Sporting de Charleroi." 

- Un match que vous n'oublierez jamais ?

"Mon plus beau souvenir reste la victoire contre le Standard, au Mambourg, où je marque le but de la victoire."

- Des anecdotes, des souvenirs que vous garderez, à jamais, en mémoire ?

"Ça reste les fous rires dans le local de Bello avec Baguette, Moia, etc ..."



Le noyau 2009-2010.
Chabbert, Habibou, Blanc, Brillaut, Vandenbroeck, Orlando, Lella, Thereau, M'Boyo, Baguette.
Dal Mut, Notaro, Kage, Chabaud, Guedioura, Lahaye, Diogo, Chakouri, Iajour, Henin, Sustendael.
Iannacone, Cordaro, Grisez, Mujangi Bia, Oulmers, Demol, Kere, Christ, Diallo, Sergio, De Wolf.
 


 

- Avez-vous gardé des contacts avec d'autres joueurs ou entraîneurs ?

"Oui. avec Bello, Baguette, Christ, Moia, Kaya , etc..."

- Toutes générations confondues, si vous ne deviez nommer qu'un zèbre, qui serait-ce ?

"Zetterberg, sans hésitation."

- Le Sporting a toujours eu des supporters chaleureux. Vous qui étiez l'un des chouchous du public, quels étaient vos rapports avec eux ?

"J'ai toujours aimé être très proche des supporters car ça m'aidait à me surpasser. Ce contact privilégié avec une des meilleures ambiances de Belgique me rend fier, car ça veut dire qu ils s'identifiaient également à moi."

- Votre transfert de Mons au Sporting ne fut pas des plus simples....

"Non, car quand un club tient à vous, il y a toujours plus de difficultés à lâcher le joueur.
Mais Mogi Bayat a pris les choses en mains et 2-3 jours après, c'était réglé ."
 

- La descente en D2, en 2010, ne devait pas être facile à vivre....

"Mon plus grand regret dans ma carrière reste cette descente...."

 

CHARLEROI - EUPEN
23/04/2011

 

- Que pensez-vous du Sporting actuel ?

"On retrouve cette grande équipe d'autrefois qui faisait peur à tout le monde. Le Mambourg est redevenu un chaudron."

- Le football évolue. Quel est votre avis sur cela ?

"Je trouve qu'on devrait faire plus confiance à des joueurs du cru. Il y a du talent en Belgique et les grands championnats viennent chercher nos jeunes les plus prometteurs."

- Suivez-vous, toujours le Sporting et venez-vous au stade ?

"Tant que je suis joueur, c'est compliqué. Mais dès que j'ai l'occasion, je le fais et c'est toujours avec plaisir."

- Dans le groupe actuel, quels sont les joueurs qui vous plaisent, qui se démarquent ?

"Bruno, bien évidemment. Rezaei, Morioka et Fall, lequel m'a impressionné lors des derniers matches."

- Aujourd'hui, que devenez-vous ?

"Aujourd’hui, je suis au Swift Hesperange. Mais dans le futur, j'aimerais travailler pour le Sporting de Charleroi, un club qui garde une place importante pour moi !"

 



Mode décompression, en 2009-2010. On peut reconnaître (e.a)  Kere, Balog, Emans, Iannacone, Chakouri, Baguette, Brillaut, Hendrickx, Cordaro, Diallo, Christ et Oulmers.

 

 

Retour

RCSC Mentions légales