#Flashnews

"Ce trophée, je le dois à l'équipe et au staff."
27 mai 2020

"Avant toute chose, je souhaiterais dédier ce Zèbre d’Or à l’équipe au complet, titulaires comme remplaçants, mais aussi au staff car je pense que nous avons fourni, tous ensemble, une saison énorme. C’est grâce à eux si j’ai pu l’obtenir."

Ces paroles de Dorian Dessoleil traduisent admirablement bien les sentiments d’humilité et de respect qu’il a au plus profond de lui.

Même si cette saison a des relents d’émotions jubilatoires inassouvies, elle a néanmoins permis à un noyau – et ce, grâce aussi au travail de son staff – de se révéler au grand jour, d’affirmer l’autorité et la rigueur de son assise défensive, de son excellente cohésion, mais aussi des grandes qualités de ses reconversions offensives – hautement reconnues et appréciées du monde médiatique – qui lui ont valu de se hisser dans le top 3 des meilleures équipes du championnat.

"En tant que Carolo, je suis d’autant plus fier de ce Zèbre d’Or", continue-t-il. "C’est l’aboutissement d’une saison fantastique avec une troisième place historique que l’on a empochée avec tout le mérite qui revient au noyau, au staff, au Club et à ses supporters mais aussi à toute une ville."

Quand on analyse d’un peu plus près la saison 2019-2020 du Sporting de Charleroi, elle est à l’image de son Capitaine et réside dans la régularité de ses prestations. 28 rencontres jouées sur 29 (il avait été suspendu face à Ostende pour accumulation de cartons jaunes) couronnées par un assist – superbe de subtilité, dos au but – sur le goal égalisateur de Shamar Nicholson à l’Antwerp et un magnifique coup franc victorieux face au Standard de Liège.

Si Dorian n’hésite pas quelquefois à quitter ses repères défensifs, lorsque les circonstances de jeu le lui permettent, il préconise la notion de rigueur dans les duels qui peut avoir une influence capitale dans l’orientation physionomique d’une rencontre : "Quand je joue un match, j’essaie de le jouer le plus parfaitement possible en faisant le maximum pour prendre le dessus dans les duels, bien que nous ayons été mis un peu plus en danger – sur un plan plus collectif –, lors de certains matches…"

Un autre paramètre important pour garder le zéro derrière – comme les Zèbres ont pu le faire à 12 reprises tout au long de la saison – consiste à contenir efficacement les lignes offensives adverses. Pour notre Capitaine, il ne faut craindre personne : "Il y a de grands noms comme attaquants dans la Pro League mais je n’en vois pas un qui sorte particulièrement du lot et qui m’ait mis en difficulté. Si toutefois parmi eux, je ne devais en retenir qu’un, je citerais surtout Dieumerci Mbokani."

Aussi, deux moments forts auront été déterminants dans la progression du Sporting et la conquête de cette brillante troisième place : la victoire acquise le 29 octobre 2019 sur le terrain de la Versluys Arena, dans le cadre de la 13ème journée de la compétition, qui aura permis à l’équipe de s’immiscer dans le top 6 pour y rester jusqu’à son terme, et une série impressionnante de 13 matches sans défaite dont 9 succès et 4 partages.

S’il ne sert à rien de spéculer sur un classement final hypothétique dans le cas où le championnat aurait pu accoucher de ses PO, Dorian Dessoleil est à la fois très curieux et avide de connaître les sensations incomparables qui peuvent naître à l’idée de disputer des joutes européennes : "Nous sommes tous très excités de pouvoir goûter aux parfums de l’Europa League. Pour ma part, en tant que Capitaine mais aussi en tant que représentant de mon club et de ma ville, je vais vivre ces moments très intensément."

Il y aura donc un successeur au Zorya Luhansk et comme le dit le proverbe "Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse…". Autrement dit, Dorian et ses partenaires auront tout à gagner : "Que ce soit directement en phase de poules ou en passant par le 3ème tour préliminaire, qu’importe. On prendra ce qu’il y aura à prendre et on donnera le meilleur comme on a pu le faire durant toute cette saison. Si on a la chance de prendre une équipe à notre portée, on jouera à fond pour continuer à faire rêver nos supporters. Maintenant, si nous tombons sur une grosse écurie d’un des cinq plus grands championnats européens, ce sera assurément une bien belle affiche et nous aurons à cœur de montrer qu’on est capable de lui tenir la dragée haute…"

Les votes au "Zèbre d’Or" 2019-2020 ont abouti au classement suivant :

1. Dorian Dessoleil 29 %
2. Marco Ilaimaharitra 20,5 %
3. Ryota Morioka 19 %
4. Nicolas Penneteau 18 %
5. Kaveh Rezaei 3,5 %
6. Massimo Bruno 3 %
7. Maxime Busi 2,5 %
8. Mamadou Fall 2 %
9. Shamar Nicholson 1,5 %
10. Núrio 1 %

Enfin, l’ensemble du Sporting de Charleroi tient, ci-après, à féliciter chaleureusement les heureux gagnants issus du grand concours qui avait été lancé ce dernier 20 avril à l’initiative de l’Amicale des Clubs de supporters, avec la collaboration du Fancoaching de la Ville de Charleroi et de notre fidèle partenaire Sudpresse.

A remporté un abonnement pour la prochaine saison, dans la tribune de son choix :

Maureen Deville

A remporté un exemplaire du futur maillot :

Willy Bourmock

Ont remporté une écharpe :

Bernard Di Bernardo
Alain Cherpion
Justine Piret
Emeline Chardon
Etienne Bernard
Jean-Victor Vande Vonder
Benoît Decat
Jordan Daussogne
Michaël Guastalla
Thibault Gehu

Ont remporté un "duoticket" pour le premier match à domicile de la prochaine saison ou, du moins, le premier auquel le public sera admis au cas où du huis-clos serait décrété :

Tristan Vanderlinden
Gaetano Di Silvio
Maxime Fievez
Andy Bailly
Christophe Pierard
Lucas Carbornaro
Laurent Consoli
Jonathan Joostens
Simon Collart
Olivier Bonneto
Jean-Marie Marchant
Florian Rousselet
Joël Creton
Maxime Rossi Andriolo
Valérie Dethier
Florian Mesplede
Olivier Dupriez
Loris Hanotiaux
Maxime Dubois
Geoffrey Nicolas
Emile Duchêne
Nicolas Dechef
Jean Fauconier
Tayron Pierson
Stéphane Zerbinati

Retour

RCSC Mentions légales