#Flashnews

CHARLEROI - KV OSTENDE : l'échauffement
14 août 2020

 

Une inconnue, Ostende ? Une inconnue, certes, et Karim Belhocine brandit même le drapeau rouge au nez de ses Zèbres pour qui toute baignade sera interdite : "C’est une équipe totalement différente de la saison précédente, avec un nouveau coach, d’autres joueurs et une autre philosophie… Et je dirais même, une autre philosophie de club" signale l’entraîneur du Sporting.

Un proverbe africain dit : "C'est en mer agitée qu'on reconnaît la qualité du bois du bateau." En tout cas, les Côtiers se déplaceront en terre hennuyère, non seulement avec l’envie de faire tanguer le navire carolo mais aussi avec celle de laver le score de forfait qui avait sanctionné la rencontre du 27 décembre 2019 au cours de laquelle Ondoa avait dû essuyer cinq torpilles des œuvres de Shamar Nicholson – qui avait inscrit un doublé –, Mamadou Fall, Marco Ilaimaharitra (sur penalty) et Frank Tsadjout.

Du onze ostendais qui avait débuté le match au Mambourg la saison dernière, seuls subsistent Ondoa, Bataille, Hjulsager, D’Haese et Vandendriessche.

Si le onze zébré n’a subi que peu de modifications, il n’en va pas de même des troupes d’Alexander Blessin, le nouveau coach allemand des jaune, rouge et vert, qui ont accueilli pas moins de douze nouveaux éléments dont la plupart (Hubert, Hendry, Theate, Ndicka, D’Arpino, McGeehan, Kvasina et Gueye) sont sélectionnés pour le match de ce samedi, à l’exception de leur milieu de terrain Nick Bätzner et de leur défenseur Frederik Jäkel – débarqués à la mi-juillet, en provenance, respectivement du VfB Stuttgart et du RB Liepzig – écartés pour cause de blessure.

D’autre part, s’ils sont sollicités, il ne faudra pas perdre de vue les Tanghe, Skúlason, Marquet, Boonen et autre Sakala qui, comme leurs coéquipiers, ont le potentiel de garder le cap contre vents et marées...

À la question de savoir comment le staff technique a-t-il bien pu préparer ce match, Karim Belhocine répond tout de go : "On a essayé de travailler sur ce que l’on sait. Et puis, il est important d’être prêt soi-même."

Il conviendra également de ne se concentrer que sur la venue des Ostendais et ne pas rester sur l’euphorie que le succès acquis au Jan Breydelstadion a pu engendrer. "Il est essentiel de tourner rapidement le bouton" souligne le coach des Zèbres tout en ajoutant : "Ce sera à nous d’être prêts à repartir de zéro, à savoir que le match précédent est passé depuis dimanche et qu’un autre match, un autre combat, un autre défi nous attend. J’espère que l’on fera un nouveau bon match."

Avec son nouvel avant Makhtar Gueye, Ostende pourrait présenter, par ailleurs, un profil très intéressant dont la taille et le gabarit n’ont pas échappé à Karim Belhocine : "C’est un grand attaquant face auquel il faudra répondre présent dans les duels aériens – ou autres – qui constituent souvent l’une des clés du match."

Vu et approuvé : si les Côtiers sont susceptibles de déployer un véritable rideau devant leur rectangle en cas de reconversion défensive, ils possèdent des atouts offensifs non négligeables avec Gueye – qui a la frappe facile – et l’inamovible Vandendriessche – qui sait se faire oublier sur un long ballon. Enfin, nos futurs visiteurs peuvent se montrer particulièrement dangereux sur les coups de coin où les positionnements de Hjulsager et de Skúlason – ainsi que la détente de McGeehan, habile de la tête – sont à surveiller…

Retour

RCSC Mentions légales