#Flashnews

OHL - CHARLEROI : l'échauffement
21 août 2020

"Il faudra, à nouveau, tourner la page pour un nouveau match, une nouvelle aventure, en faisant montre de beaucoup de solidarité et d’envie afin d’obtenir le meilleur résultat possible."

La première réaction, à chaud, de Karim Belhocine ne surprend guère. Le coach des Zèbres est un fervent adepte du "compteur à zéro". Quoi de plus logique lorsqu’on veut maintenir ses joueurs en alerte pour éviter tout moment d’égarement ou tout excès de confiance.

Le mentor des Carolos ne souhaite pas non plus s’épancher sur de savants calculs. Certes, un carton plein après trois journées, c’est toujours bon à prendre et même s’il n’en fait pas une fixation, il sent que "l’équipe a envie, à l’extérieur, de réaliser le maximum."

Tout en prenant très au sérieux ce déplacement à Oud-Heverlee Louvain, ce qui compte au premier abord pour Karim Belhocine, c’est ce qu’il attend de sa propre formation : "Que l’on soit à fond, que l’on puisse proposer notre football et que l’on soit présent aussi bien offensivement que défensivement."

De plus, l’entraîneur du Sporting souligne, avec pertinence, un facteur qui peut constituer un adjuvant mental important pour Louvain : "C’est une équipe qui a appris très tard qu’elle pouvait participer au championnat de D1A, avec toute la motivation que cela peut apporter."

Les Zèbres s’attendent à la difficulté de l’enjeu, d’autant plus que les promus restent sur un très bon début de saison. Karim Belhocine prévient : "Quand on voit, notamment, la fin de match contre Genk, et le match qu’elle a livré face à Eupen, c’est non seulement une équipe qui est toujours invaincue mais qui méritait mieux, aussi, à deux reprises. Il faudra que l’on soit conscient de cela et totalement concentré."

Et puis, Oud-Heverlee Louvain a, à sa tête, un coach que Karim Belhocine connaît bien : "C’est quelqu’un qui est fort apprécié pour les performances qu’il a accomplies dans les clubs où il est passé. Je me rappelle qu’avec Saint-Trond, Marc Brys était venu prendre les trois points chez nous et que nous avions fait de même, en déplacement. Mais, après tout, ce n’est pas uniquement une histoire de coach, les formations sont différentes. C’est ce qui va se passer ce samedi qui nous intéresse au plus haut point. Ce qui a pu se produire par le passé est anecdotique."

Si les Louvanistes pourraient atteindre leur pic de forme au moment de recevoir Charleroi ? Pour le coach carolo, "Cela reste une notion, certes, importante mais qui peut être tout aussi abstraite. On s’est préparé pour être prêt et c’est l’équipe qui aura travaillé le plus dur pour obtenir un résultat qui l’emportera."

Une chose à laquelle les Zèbres devront s’attacher, ce sera d’essayer de mieux commencer la rencontre. Karim Belhocine ne le nie pas : "Il est vrai qu’aussi bien à Bruges que face à Ostende, le début de match a été un peu compliqué. Dans les deux cas, on ne doit pas enlever les mérites et la qualité de l’adversaire à ces moments-là. Si on a été moins bien en début de rencontre, c’est que notre adversaire était beaucoup mieux rentré dans le match que nous. Ce n’est pas, dans notre chef, une philosophie de jeu. Ce sont des conditions de match dans lesquelles nous sommes placés qui font que notre adversaire peut être mieux que nous."

On ne pouvait clore cette présentation sans omettre que ce OHL – Charleroi sera le 200ème match de Nicolas Penneteau en Pro League.

Karim Belhocine : "Je le félicite et je lui souhaite encore de nombreux matches. C’est un garçon très important, pour nous et dans notre dispositif, que ce soit dans le jeu ou dans la vie de tous les jours. Malgré qu’il arrive à un âge plus avancé, il cherche constamment à progresser tout en faisant progresser ses coéquipiers. On a la chance d’avoir un gardien d’expérience. Mais ce qui est le plus gratifiant ou le plus marquant, c’est qu’on voit que chaque jour, chaque semaine, il prend du plaisir avec ce groupe, il est content d’y vivre et il arrive qu’il s’amuse encore comme un gamin. Et même s’il n’a jamais été mal à l’aise, dans son coin, j’ai l’impression qu’il se lâche de plus en plus et qu’il vit de mieux en mieux parmi toutes ces générations…"

Vu et approuvé : Marc Brys a dû faire face à des impondérables au lendemain du partage face à Eupen. Dans un schéma tactique où il avait peuplé son entrejeu devant une défense à trois avec Maertens en 10 derrière Henry, le seul avant de pointe, il avait été contraint de revoir sa copie pour le déplacement à Genk à cause des indisponibilités de Tshimanga, Schuermans, Duplus et Maertens. Depuis, Kehli mais aussi Henry sont venus s’ajouter à cette liste. Il est très peu probable que ce dernier soit en mesure d’être aligné. Auquel cas, c’est Jérémy Perbet qui pourrait très bien se retrouver face à ses ex-coéquipiers. Par contre, le coach louvaniste récupérera Aguemon et Limbombe pour la venue des Zèbres. Si Marc Brys reconduit une ligne médiane identique, les Sowah, Hubert, Mercier et Asante qui la composent forment un quatuor de choix dans la transition. Les promus sont habiles dans la remontée du ballon et Vekemans n’hésite pas non plus à saisir la moindre opportunité de s’expatrier dans le camp adverse pour épauler son secteur offensif.

La sélection de Karim Belhocine : Penneteau – Descamps – Imbrechts – Busi – Dessoleil – Willems – Kayembe – Diagne – Goranov – Ilaimaharitra – Gillet – Morioka – Henen – Hendrickx – Nkuba – Ribeiro Costa – Gholizadeh – Fall – Nicholson et Rezaei.

Non repris : Moutha – Marinos – Zajkov – Lazare Amani – Benchaib – Descotte – Tsadjout et Niane.

Blessés : Bruno et Diandy.

Retour

RCSC Mentions légales