#Flashnews

CHARLEROI - LA GANTOISE : l'échauffement
21 novembre 2020

On est restés tous de grands enfants. À moins de cinq semaines de fêtes de fin d’année pas comme les autres où disette va rimer avec miettes, il faudra pouvoir se contenter de bien peu de choses. Et on ne va pas faire les difficiles : Petit Jésus, donne-nous notre match de foot hebdomadaire… Rien que ça.

Et vous, qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? Saint-Nicolas ou le Père Noël – ou les deux ensembles, après tout, pourquoi pas – ça vous inspire, quand même ? Un charmant petit zèbre en peluche bien doux que l’on serre tendrement contre son cœur ? Un beau Stade plein comme un œuf qui rutile sous des spots éclatants ? Un attaquant avec un maillot étincelant, du banc de touche, que l’on appelle et qui marque des buts à la pelle ? Des Cowboys et des Indiens – comprenez des Buffalos – en figurines afin de vous lâcher dans des affrontements héroïques et homériques entre Sitting "Odjidja-Ofoe" Bull et Davy "Dessoleil" Crockett ?

On peut toujours rêver. Sans modération car c’est gratuit et par les temps qui courent… Gand est-ce qu’on joue ? Dimanche à 18 h 15, c’est promis. Pour patienter, on vous propose une mise en bouche consistante et bien appétissante… Suivez-nous, direction la Salle de Presse du Sporting de Charleroi pour écouter la bonne parole de Karim Belhocine. C’est cadeau.

Coach, comment ça s’est passé durant cette nouvelle trêve ?

"Lors des trêves internationales, on fait comme dans les autres pays. Il y a les internationaux qui partent et que l’on récupère au fur et à mesure et il y a ceux qui restent. On doit travailler physiquement, on fait des matches amicaux et on essaie de garder tout le monde concerné."

Ce dimanche, votre prochain adversaire a pour nom La Gantoise…

"La Gantoise reste une équipe avec des joueurs de qualité dont le noyau, à l’exception de Jonathan David, est resté identique à celui de l’année passée. C’est une formation qui a terminé le championnat précédent à la seconde place et qui mérite le respect. Il ne faudra surtout pas prendre ce match de haut sous prétexte qu’ils ont obtenu de moins bons résultats."

Quelles sont tes attentes pour ce match ?

"J’espère que l’on fera un bon match ce dimanche et que l’on continuera de la sorte. Il est clair que rester dans le peloton de tête le plus longtemps possible, c’est quelque chose qui nous anime et motive à travailler encore plus, chaque jour."

Jon Flanagan et Lukasz Teodorczyk vont-ils être bientôt sélectionnables ?

"L’un est arrivé avec un retard physique et l’autre est venu avec un retard plutôt médical. Ils travaillent bien et dur pour revenir mais il leur faudra encore un petit peu de temps. Teo va reprendre avec le groupe la semaine prochaine tandis que Flanagan s’entraîne déjà avec nous."

Depuis le début de saison, le jeu et les stats d’Ali Gholizadeh attirent tous les regards. Toi, quel regard portes-tu sur son évolution depuis ton arrivée ?

"Ali est un joueur important pour nous car il se montre décisif aussi bien sur le plan offensif que défensif. Il a beaucoup progressé dans le travail défensif. Le plus important était de lui faire comprendre qu’il avait besoin d’être bon défensivement pour être aussi bon offensivement et cela, ce n’est pas toujours le cas chez les joueurs offensifs. Maintenant, il a compris qu’être au service du collectif, cela faisait grandir le joueur et l’homme. Et si on s’intéresse autant à lui pour le moment, c’est qu’il le mérite. Nous, on est contents de l’avoir et mon rôle en tant qu’entraîneur mais aussi, seulement, en tant que garçon plus vieux que lui, consiste à essayer qu’il soit toujours à fond, le plus régulier et le plus haut possible."

Ce dimanche, les chemins de Joris Kayembe et Núrio vont se croiser…

"Joris Kayembe et Núrio sont deux joueurs tout à fait différents. Núrio était un très bon back gauche chez nous et Joris en est un autre aussi actuellement. Núrio apportait beaucoup de joie dans le vestiaire mais Joris ne se défend pas mal non plus (rires), il s’est très bien intégré. En plus d’être de très bons footballeurs, ce sont deux garçons que j’aime bien. C’est pour cette raison que je n’ai pas très envie de les comparer."

La sélection de Karim Belhocine :

En revalidation : Cristophe Diandy - Massimo Bruno - Lukasz Teodorczyk - Jon Flanagan et Ivan Goranov.

Retour

RCSC Mentions légales