#Flashnews

CHARLEROI - COURTRAI : l'échauffement
06 décembre 2020

N’en déplaise à certains esprits chagrins ou grincheux, le Sporting est toujours dans le coup, à l’affût. Ce lundi soir sur le coup de 22 h 30, on saura s’il aura réalisé la bonne affaire du week-end. Pour réintégrer le Top 4, la victoire est le seul mot d’ordre…

Karim, cette première question, tu pouvais t’y attendre… Courtrai est un club où tu as passé quelques années et qui a compté dans ta carrière… (de 2008 à 2011 en tant que joueur et pendant deux ans et trois mois, de juillet 2015 à octobre 2017, dans le staff technique en ayant dirigé 16 rencontres du 8 février au 1er avril 2016 et du 8 mars au 30 juin 2017, ndlr)

"Il est clair que je vais me retrouver face à une équipe où j'ai passé pas mal de moments. Sera-ce un match particulier pour autant ? Je n'en sais rien. De toute façon, je ne serai pas sur la pelouse… À domicile, nous devons faire le maximum pour l'emporter, prendre des points et repartir vers le haut."

Depuis le début de la saison, ce sera la première fois que le Sporting jouera un lundi soir, le dernier match d’une journée de compétition…

"Nous aurons la faculté de pouvoir observer nos adversaires. Mais cela nous aura permis aussi de penser à nous et réfléchir à ce que nous pouvons faire. En quelque sorte, ce n’est pas plus mal."

Comment fait-on pour digérer une déception comme celle qui a pu naître après la défaite face à Waasland ?

"Nous sommes des sportifs de haut niveau. Donc, nous devons très vite nous remettre en selle. Il faut essayer d'oublier le match précédent et se concentrer sur le suivant. Je pense que les joueurs l’ont fait parfaitement. Nous discutons beaucoup entre nous, staff et joueurs. Ensuite, nous voyons les choses à améliorer et essayons de nous y appliquer. J'ai pu me rendre compte que les joueurs avaient l'envie de continuer à faire de bonnes choses et j'ai constaté beaucoup de choses positives. C'est bien que le vestiaire continue à bien vivre, à rigoler et à travailler dur quand il le faut."

Courtrai a remporté son dernier match face à Ostende avec, pour la première fois, une défense à trois et un entrejeu où Ocansey, Dewaele et Jonckheere ont pu profiter des espaces…

"C’est une équipe équilibrée qui, en ce moment, fait de bons résultats. Ce dernier match à Ostende l'a prouvé. Déjà auparavant, ils ont pu montrer qu’ils étaient compétitifs et qu'il faudra désormais compter avec eux."

Pour renouer avec la victoire, il faudra pouvoir marquer…

"Il y a plusieurs leviers à travailler pour nos manquements offensifs. Certains sont footballistiques et se travaillent à l'entraînement, d'autres sont psychologiques. Dans ces paramètres, il faut trouver le juste équilibre. Marquer des buts, tous les joueurs qui sont là savent le faire. Parfois ça rentre, parfois ça rentre un peu moins…"

Certains disent que le Sporting est à sa place, là où il doit se situer… Peut-on encore parler d’objectifs concrets à l’heure actuelle ?

"Parler d'objectifs, c’est peut-être un défaut que nous avons eu alors que, pendant plus d'un an et demi, j'ai souvent parlé de "match par match". Je pense que c'est de cette façon que nous devons voir les choses et jouer le prochain match à fond sans appréhender le résultat ni les trois points."

La sélection de Karim Belhocine :

Non repris : Cristophe Diandy - Lukasz Teodorczyk - Jon Flanagan - Ivan Goranov - Parfait Mandanda et Amine Benchaib.

Suspendu : Marco Ilaimaharitra.

 

Retour

RCSC Mentions légales