#Flashnews

CHARLEROI - ANDERLECHT : l'échauffement
17 décembre 2020

  

Inutile de vous révéler le lien externe au Sporting de Charleroi qui unit Guillaume Gillet et Karim Belhocine. Vous l’aurez tous parfaitement deviné, ils sont passés tous deux par la maison mauve. À des époques différentes : d’octobre 2017 à juin 2019 pour le coach des Zèbres et pour Guillaume, un premier long mandat de janvier 2008 à juillet 2014 et un second, beaucoup plus limité dans le temps, de juillet à fin décembre 2015 avant son départ pour Nantes.

Quoi de plus normal qu’ils s’unissent également, en présentation de ce duel des deux Sporting…

Guillaume et Karim, on imagine les sentiments et les émotions qui vous parcourent avant d’en découdre avec un club par où vous êtes passés. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

G.G. : "Anderlecht se doit d'être dans le top et nous verrons ce vendredi quelle équipe possède le plus de forces pour l'emporter. J'ai passé beaucoup d'années et de grands moments, là-bas. Le sentiment d'avoir participé un peu à l'histoire de ce grand club va se raviver, c'est certain. Retourner à Anderlecht, sous la houlette de Kompany, aurait pu me tenter. Dans notre groupe, nous sommes quelques-uns à y être passés. Nous n'en avons pas spécialement discuté. Aujourd'hui, nous sommes sous les couleurs de Charleroi et nous avons tous envie de continuer ce que nous sommes en train de réaliser."

K.B. : "Anderlecht reste toujours une belle et grande équipe qui réalise une bonne saison et preste de bons matches notamment ces derniers temps. Même lorsqu’elle prenait moins de points en début de championnat, c’est une équipe qui montrait de bonnes choses. Elle s’est fait rejoindre en fin de partie à plusieurs reprises mais actuellement, elle semble avoir atteint son rythme de croisière. Nous aborderons notre adversaire le plus sereinement possible mais aussi le plus sérieusement possible, en y incorporant nos ingrédients et en jouant ce match à fond, sans se poser de questions."

Le groupe est passé par des moments difficiles mais il semble en être sorti encore plus fort, plus soudé après cette folle remontada au Cercle ?

K.B. : "Les joueurs sont revenus de Bruges avec le sentiment du devoir accompli, après un match à rebondissements qui s’est bien terminé pour nous. Que le groupe soit uni et soudé, on le savait : ça transpire et ça a toujours transpiré. Pendant et après le match, j’ai ressenti cette force collective et cette cohésion qui s’est renforcée. Il faudrait que cela dure et puisse influencer les prochains matches et les prochains résultats."

G.G. : "Lorsque vous connaissez plusieurs défaites de suite, vous avez tendance à vous poser des questions. Cependant, au sein du groupe, nous n'avons jamais remis en cause nos qualités. Après tout ce que nous avions effectué, en début de saison, nous savions que nous allions revenir. Nous retrouvons des valeurs qui nous poussent à donner un peu plus et nous permettent d'engranger plus de points."

Guillaume, tu formes un très bon duo avec Ryota Morioka et on dirait vraiment que vous avez déjà évolué ensemble par le passé !

"Les choses se passent très bien avec Ryota. Nous avons une forme de complicité sur le terrain. Morioka est plus offensif, il s'occupe de l'animation du jeu. De mon côté, j'essaie de lui faciliter la tâche défensive en récupérant un maximum de ballons et en lui laissant les clefs du jeu. C'est un joueur très intelligent qui, grâce à son placement, récupère également pas mal de ballons. Il a fait un superbe match au Cercle et c'est tout bénéfice pour l'équipe."

Coach, parlons maintenant de Ken. Qu’est-ce que les examens ont révélé ? Est-ce que Saido Berahino et Kaveh Rezaei retrouvent la sélection ?

"Ken sera opéré aux croisés et ménisque externe début janvier. Saido Berahino réintègre la sélection. Quant à Kaveh, il était malade ce mercredi et il n’était pas encore très bien aujourd’hui (lisez jeudi). Malgré qu’il se soit réentraîné. Il est toujours indisponible."

Ce n’est pas frustrant de devoir composer à chaque fois avec des absents ?

"Non, car il y a beaucoup de joueurs qui travaillent pour être là. En fait, ce n’est pas plus mal parce que si j’avais toujours les mêmes à ma disposition, on dirait que ce sont toujours ceux-là qui sont plébiscités et qu’ils n’ont pas l’occasion de souffler. La nature fait bien les choses et permet à certains de se mettre en valeur, de prendre la place, de bien faire et de la garder."

Guillaume, toujours aussi frais dans la tête et les jambes, alors que tu approches des 37 printemps ?

"Tant que je me sentirai bien physiquement, comme cette semaine, j'envisagerai le futur de façon positive. Nous enchaînons trois rencontres en sept jours et je suis surpris, tellement je me sens bien au niveau des jambes. Aussi longtemps que je prendrai du plaisir – comme c'est le cas, depuis mon arrivée à Charleroi –, je ne me fixerai pas de date limite. Un jour peut-être, un entraîneur me dira qu'il est préférable que je raccroche les crampons. De mon côté, j'espère que ce moment arrivera le plus tard possible."

La sélection de Karim Belhocine :

Blessés : Cristophe Diandy - Ivan Goranov - Ken Nkuba - Gjoko Zajkov et Kaveh Rezaei.

Non repris : Parfait Mandanda et Jon Flanagan.

Suspendu : Marco Ilaimaharitra (3/5).

Retour

RCSC Mentions légales