#Flashnews

Souvenir : Courtrai - charleroi de 2012
30 janvier 2021

 

Troisième journée du championnat 2012-2013, les zèbres à peine remontés en D1 après un passage obligé et délicat dans l’antichambre de la D1, se déplacent au KV Courtrai. Les 2 premières journées, à Malines et face à l’ogre du Club Brugeois, ne se sont pas déroulées comme voulu. Première grosse défaite à Malines, où l’on aura vu les zèbres dépassés dans tous les secteurs du jeu, et seconde à domicile cette fois contre le club de Bruges, plus encourageante, 0-1. A ce moment-là, nos Zèbres sont coachés par le jeune Yannick Ferrera, neveu d’Emilio Ferrera et Manu Ferrera (ex-coach des zèbres). 

 

A Courtrai, la première mi-temps est relativement dominée par les locaux mais de manière très brouillonne. Nos Zèbres,- bien en place, gèrent la plupart des actions et ferment bien le jeu. Difficile de faire autrement avec un groupe très jeune, retrouvant les sommets du football, et avec un effectif pas encore au complet. 

 

La seconde mi-temps est tout autre. Les Zèbres reviennent sur le terrain avec des intentions assez offensives. Ils dominent la seconde période du match en se créant quelques occasions. La plupart sur phase arrêtées mais aussi en contre-attaque. La délivrance tombe à la 79ème minute de jeu. Les Zèbres résistent à un assaut des Courtraisiens et repartent en contre. Sur un joli numéro technique suivi d’un centre d’Hervé Kage, c’est Kumedor qui, d’une tête plongeante, ouvre la marque. 0-1.

 

En fin de match, Courtrai aura une grosse occasion sauvée par Mandanda. Les Zèbres auront encore 2 grosses possibilités en contre pour tuer le match et Mandanda sauvera une dernière fois son équipe dans les arrêts de jeu.

 

Les Carolos l’emporteront méritoirement, après avoir fait un gros bloc en première mi-temps et en ayant été offensif en seconde. Cette victoire au courage, la première de la saison, pose les premiers jalons d’un sauvetage en fin de saison. 

 

Quelques semaines plus tard, Mehdi Bayat prendra les rênes du club. La suite, vous la connaissez.


 

Retour

RCSC Mentions légales