#Flashnews

COURTRAI - CHARLEROI : l'échauffement
30 janvier 2021

Il s’en est fallu d’un tout petit rien pour que le Sporting renoue avec le succès face à OHL. Avec un petit peu plus de réussite et un gardien en moins bonne forme, ça aurait pu le faire.

En effet, il a été tellement rare, ces derniers temps, que les Zèbres se procurent autant de situations nettes de but en une mi-temps : 10 tirs cadrés pour un seul aux Louvanistes, la proportion étant quasi la même sur le nombre de coups de coin obtenus (9 contre un).

Les Zèbres ont tout essayé : débordements sur les flancs, infiltrations dans l’axe, changements d’aile, des frappes au but généralement bien calibrées mais rien n’y fit, Romo était dans un grand jour à l’exception du coup franc de Dorian Dessoleil où il fut ébloui par la luminance de son pied gauche…

L’esprit de corps, la mentalité, la gnaque… Ces qualités, il faudra les renouveler mais aussi les appliquer à Courtrai et lors des prochaines confrontations. Karim Belhocine en est bien conscient : "On espère que le déclic ressenti au Standard et qui s’est prolongé face à OHL s’installe dans la durée."

Les Carolos devront aussi mieux gérer leur premier quart d’heure, être encore plus concentrés sur les reconversions adverses et tâcher de ne plus reproduire les mêmes errements coupables au Standard ainsi que face aux Coalisés.

Karim Belhocine : "Quand on prend ainsi un but contre le cours du jeu, mon message a été de faire en sorte de se remettre immédiatement en selle, de ne surtout pas commencer à se poser des questions et continuer sur la même voie. Lorsque vous sentez que vous faites tout et que vous subissez un contre-coup, le propre des équipes qui progressent et qui grandissent, c’est d’essayer de garder le même processus, la même façon de jouer, quel que soit le résultat ou quelle que soit l’évolution du score. Ça arrive à tout le monde même aux plus grandes équipes."

De la théorie à la pratique… Les Zèbres savent ce qu’il leur reste à faire : remettre l’ouvrage sur le métier sans tergiverser. Cette maxime devra bien être assimilée par tous les joueurs concernés et, particulièrement, par notre secteur défensif mis à rude contribution à Ostende, à Anderlecht et au Standard mais aussi à Malines et au Cercle… Pour cela, les apports de Jordan Botaka et d’Ognjen Vranjes se révèlent déjà d’une grande utilité et le coach carolo ne peut que s’en féliciter : "Il est toujours bon de disposer de joueurs d’expérience tels que Jordan Botaka et Ognjen Vranjes qui, en plus, nous apportent une mentalité de vainqueur. Le fait de pouvoir accueillir de nouveaux joueurs avec de la fraîcheur, de nouvelles têtes et du changement, ça ramène toujours une dynamique."

Venons-en à ce fameux match sur un terrain toujours aussi décrié et craint par toutes les formations de l’élite… "Il faudra tenir compte des conditions de jeu sur un terrain qui n’avantagera aucune des deux équipes" souligne l’entraîneur du Sporting. "On doit préparer plusieurs options dans le jeu et dans les choix afin de pouvoir s’adapter à la situation qui se présentera face à nous. Peu importent les circonstances et les conditions de jeu, nous avons besoin d’être ensemble, d’être forts et de prendre des points."

Et puis, on risque de se répéter mais c’est une vérité absolue : Courtrai a été et reste une étape importante dans la carrière de Karim Belhocine qui se fera un plaisir de retrouver un joueur pour qui il témoigne d’une profonde estime, en la personne de Teddy Chevalier : "Quand j’étais entraîneur à Courtrai, il est vrai que c’était une volonté de faire revenir Teddy Chevalier car c’est un garçon humainement attachant, très simple et qui donne toujours tout pour l’équipe. Et puis, il a beaucoup apporté à ce club, de par ses qualités footballistiques. C’est un garçon que j’apprécie et à qui je souhaite encore le meilleur pour la suite…"  

Sous la loupe : Si les Courtraisiens n’ont pu revenir avec la totalité de l’enjeu de leur déplacement au Kiel, ils n’en ont pas été moins dangereux. Le sens du but et les jaillissements de Gano, les percées de Selemani sur son flanc gauche ainsi que la qualité de ses centres, les appels de Chevalier et la lecture de Makarenko saupoudrés de leur facilité en position de tir, les montées de Jonckheere pour faire valoir son jeu de tête sur phase arrêtée… Voilà autant de paramètres et de joueurs que les Zèbres devront gérer et museler s’ils veulent ramener quelques "Éperons d'Or" sur Charleroi…

La sélection de Karim Belhocine :

Blessés : Jules Van Cleemput, Ken Nkuba, Steeven Willems et Gjoko Zajkov.

Non sélectionnés : Jon Flanagan, Parfait Mandanda et Modou Diagne.

En match amical : Cristophe Diandy, Ivan Goranov et Anthony Descotte.

Yves Vanderhaeghe, le coach des Kerels, déterminera ses choix parmi les joueurs suivants :

Jakubech – Hines-Ike – Dewaele – Sainsbury – Rougeaux – Palaversa – Selemani – Stojanovic – Deman – Gueye – Badamosi – Sissoko – Makarenko – Jonckheere – Ilic – Chevalier – Van Den Bossche – Ocansey – Derijck  et Gano.

Blessés : De Sart et D’Haene. 

Retour

RCSC Mentions légales