#Flashnews

COURTRAI - CHARLEROI : la 3ème mi-temps
31 janvier 2021

Le débriefing :

Sur un terrain qui était l’antithèse d’un billard américain, les Zèbres n’ont peut-être pas développé le football le plus académique mais ils ont su mettre à profit les opportunités qui s’offraient à eux, notamment sur phases arrêtées.

 

Et si les Courtraisiens n’étaient pas dans le même état d’esprit qui leur avait valu de venir à bout du Standard de Liège, de La Gantoise et du KRC Genk, cela n’enlève rien à leurs mérites.

 

Pour ce qui s’apparentait à son dernier match aux commandes des Kerels, Yves Vanderhaeghe avait choisi une disposition tactique résolument portée vers l’offensive avec Selemani en soutien du duo d’attaque Gano/Chevalier et en s’appuyant sur un entrejeu solide avec, notamment, Palaversa et Makarenko à la manœuvre devant une défense à trois.

 

De son côté, Karim Belhocine apportait deux changements par rapport à sa sélection face à OHL avec les titularisations de Kaveh Rezaei et Amine Benchaib en lieu et place de Shamar Nicholson et Saido Berahino.

 

Si la première période fut assez équilibrée, les Zèbres purent faire, cette fois-ci, la différence en exerçant un pressing efficace sur le porteur du ballon et en faisant preuve d’un maximum de réalisme. Ali Gholizadeh se chargea de le traduire au marquoir en concrétisant la première véritable occasion qui avait échu à son équipe. Pour sa part, le milieu de terrain courtraisien n’était vraiment pas à son affaire, le rayonnement d’Amine Benchaib, les déplacements d’Ali Gholizadeh et l’excellente complémentarité entre Guillaume Gillet et Ryota Morioka n’y étant pas étrangers.

 

En deuxième mi-temps, les Zèbres accentuèrent leur supériorité et leur avantage par l’entremise de Mamadou Fall qui put ainsi signer ses 7ème et 8ème buts de la saison. Sur les deux situations qui engendrèrent ces réalisations, notre médian offensif témoigna d’une lecture de jeu impeccable en réussissant à s’extraire du marquage adverse.

 

Les Carolos ont-ils semé en terre courtraisienne les graines de leur renouveau ? La réponse leur appartient…

 

 

L’analyse du Coach :


"Tous les entraîneurs demandent de se battre sur les premiers et deuxièmes ballons, c'est devenu très important dans le football actuel. On le répète à tous les matches et, aujourd'hui (lisez samedi), les joueurs étaient présents sur les deuxièmes ballons. Malgré l'absence de Shamar sur les premiers ballons, nous avons pu compter sur Kaveh qui a eu du "jump" et a gagné beaucoup de ballons. C'était un match avec beaucoup de duels, où le premier ballon et le deuxième étaient importants. Je pense que nous avons répondu présents face à une équipe forte dans ce domaine.

 

Mamadou est un joueur qui a envie de rendre à l'équipe. Et lorsque vous travaillez dur, que vous êtes positif et que vous pensez aux autres, on ne peut que vous apprécier.

 

On peut féliciter Ognjen Vranjes qui était encore incertain. Il avait ressenti un petit problème à l'ischio et il a décidé de jouer en mettant son caractère au service de l'équipe. Afin de le préserver, nous avons fait monter Levi Malungu en lui donnant l’opportunité de disputer ses premières minutes par la même occasion. C'est un jeune qui travaille bien et c'est important de le récompenser en retour.

 

Ryo a eu une petite alerte, en première mi-temps, au quadriceps. Pour lui aussi, nous avons préféré ne pas prendre de risques.

 

La victoire fait du bien, c'est un fait. Cependant, nous gardons le même état d'esprit et la même façon de travailler. Je ne suis pas les statistiques mais celles-ci renseignent qu’en ce qui nous concerne, il est très important de scorer en premiers. Si c’est effectivement un paramètre essentiel, ce soir, nous avons réussi à le gérer." 

 

Retour

RCSC Mentions légales