#Flashnews

WAASLAND-BEVEREN - CHARLEROI : l'échauffement
20 février 2021

Nicky Hayen est bien décidé, coûte que coûte, à faire en sorte que le Freethiel accueille toujours des clubs de D1A  la saison prochaine. Malgré qu'ils soient restés sur une série de dix matches sans succès, les "Wase Wolven" ont renoué avec la victoire au détriment des Pandas ce dernier mercredi et ont refourgué la lanterne rouge aux Brugeois du Cercle. Trois points les bienvenus qui leur permettent de garder deux yeux sur Mouscron et un œil sur Saint-Trond, leurs plus proches rivaux.

S’ils présentent la défense la plus perméable, les Beverenois possèdent, par contre, leur arme fatale en la personne de leur avant-centre Michael Frey qui a un pied, sinon deux, dans les 13 réalisations (10 buts et 3 assists) dont il est à l’origine sur un total de 22 rencontres pour le compte des Jaune et Bleu.

Les Zèbres savent désormais ce dont il est capable et outre Aboubakary Koita qui leur avait joué un bien vilain tour au match aller en ayant concrètement influencé le résultat final (0-2), ils devront se montrer tout aussi vigilants sur les montées du Camerounais Serge Leuko, lequel arpente son flanc droit avec beaucoup d’agilité et de puissance.

Ses débordements ont déjà d’ailleurs causé des dégâts dans les défenses adverses comme, justement, dans celle des Germanophones surpris par sa pointe de vitesse et ses centres précis.

Enfin, s’ils s’étaient offert la croupe des Zèbres sur leur propre aire de jeu dans un schéma se basant sur un trois arrière et un seul avant de pointe, il n’est pas exclu que le coach trudonnaire des Lions du Pays de Waes reconduise son 4-4-2 qui lui avait si bien réussi face aux joueurs de Benat San José.

Karim Belhocine : "Après la période que nous venons de traverser avec cet enchaînement de matches, les deux semaines de répit nous ont permis de recharger les batteries, de récupérer physiquement et mentalement ainsi que de revoir certains principes notamment pour les nouveaux joueurs qui sont arrivés entre-temps. On a actuellement de la concurrence un peu partout avec des joueurs qui peuvent le faire à chaque poste. Cela nous a également permis de reprendre plus de plaisir à l’entraînement et de retrouver une vie un peu plus normale.

Quand un match est repoussé, vous êtes toujours partagés entre deux sentiments : le fait que cela aurait été bien de le jouer ou pas. Il faut se dire tout simplement qu’avec la situation que nous connaissons actuellement, il était peut-être préférable de ne pas le jouer maintenant. On vous dira, après l’avoir joué, si c’était une bonne chose ou pas.

Il est évident qu’en ce qui nous concerne – puisqu’il nous reste 8 matches à disputer avant la fin de la phase classique – que chaque point et chaque match seront importants et décisifs. Il y a de l’enthousiasme et de l’envie et ce sera à nous de bien faire afin d’atteindre nos objectifs.

Waasland a gagné son dernier match, il y a deux jours, et ils voudront certainement continuer sur leur lancée. Quant à nous, nous avons besoin aussi de recoller au peloton de tête. On ira développer notre jeu à 100 % et on fera le maximum pour prendre les points.  

Il est vrai qu’il est encore plus piégeux qu’à l’accoutumée d’affronter une équipe candidate au maintien en fin de championnat. De plus, il n’y a plus de match facile dans la compétition belge car cette saison montre véritablement que tout le monde peut battre tout le monde. On le constate par ce classement très resserré et le nombre de points qui sépare le 4ème du 12ème. Chaque match doit être pris avec beaucoup de sérieux et d’envie. On sait que les adversaires peut-être moins bien classés vendront chèrement leur peau et que ceux qui seront bien positionnés voudront toujours restés dans le haut du tableau. En tout cas, il faudra que nous soyons à fond.

Si nous avons été défaits au match aller, on peut considérer que chaque match est une revanche ou une confirmation selon ce qui s’est passé. Si cela peut motiver les joueurs – et nul doute qu’ils le seront – on peut effectivement considérer qu’il y aura un parfum de revanche.

Ivan Goranov et Cristophe Diandy ont eu l’occasion de prendre du temps de jeu, ce jeudi, au cours d’un match à Eupen. Il y a encore du chemin car ils ont subi malheureusement de longues blessures. Mais ils se sentent mieux de jour en jour."

La sélection de Karim Belhocine :

Non sélectionnés : Ivan Goranov – Anthony Descotte – Cristophe Diandy – Modou Diagne – Parfait Mandanda – Yunus Bahadir – Akbib Reda et Jon Flanagan.

Blessés : Ken Nkuba – Steeven Willems – Gjoko Zajkov et Joachim Imbrechts.

Nicky Hayen, le coach de Waasland-Beveren, a également déterminé sa sélection :

Nordin Jackers – Bill Lathouwers – Brent Gabriël – Brendan Schoonbaert – Félix Bastians – Andreas Wiegel – Dries Wuytens – Serge Leuko – Aleksandar Vukotic – Georges Mandjeck – Leonardo Bertone – Sivert Heltne Nilsen – Daan Heymans – Jur Schrijvers – Jordan Faucher – Danel Sinani – Joe Efford – Aboubakary Koita – Jérémy Cijntje et Michael Frey.

La rencontre sera arbitrée par Monsieur Van Damme. 

Retour

RCSC Mentions légales