Prochain Match dd (Déplacement), 01/01 00:00

RCSC – KV Courtrai : RÉACTIONS D’APRÈS-MATCH

26 janvier 2022 #après-match#rcsc-courtrai

Van Cleemput : « Le public nous manque, c’est lui qui nous pousse toujours vers l’avant »

C’est dommage que l’on ne gagne pas. On domine le match et il y a eu des moments pour marquer, mais ce n’est pas tombé. On était bien dans les duels, on n’a pas donné beaucoup d’occasions à l’adversaire. Il nous manque un petit peu de chance aujourd’hui.

Ce n’était pas la crise, on a toujours voulu le faire, et aujourd’hui on a prouvé que l’on peut bien jouer ensemble et créer des occasions. C’est vraiment la chance qu’il manque pour la mettre au fond.

Le public nous manque, c’est lui qui nous pousse toujours vers l’avant et qui nous donne la force en plus pour gagner les matchs.

La blessure, c’est oublié, il ne faut plus réfléchir, il faut y aller, même si il y a encore des petites douleurs. J’y vais à fond, j’essaie de tout donner. Vendredi il y a encore un match, on va tout donner pour le gagner.

 

Ozornwafor : « Nous avions tout en main pour gagner ce match »

Nous devions regarder vers l’avant et ne plus penser aux matches précédents. Nous avions tout en mains pour gagner ce match. Malheureusement, nous n’avons pas pu marquer de but. À présent, nous devons nous concentrer sur la prochaine rencontre.

C’est une chose qui arrive, en football. L’équipe qui domine n’est pas toujours celle qui l’emporte. À nous de corriger cela, vendredi, contre St Trond.

Je ne suis pas pleinement satisfait de ma prestation. Je le répète, nous devions prendre les trois points. Si nous voulons être dans le Top 4, nous ne pouvons pas gâcher de tels points.

Nous sommes des professionnels, jouer trois matches sur une semaine est tout à fait normal.

Charleroi est une équipe incroyable, je l’adore. L’unité, la mentalité, le coaching…. Chacun pousse l’autre au bout de ses limites. Le tout dans le respect. Je suis heureux d’être ici.

 

Still : « Nous avons retrouvé une solidité et un impact physique »

Avant tout, je tiens à signaler que depuis l’arrivée de Karim Belhocine à Courtrai, ils n’ont connu que deux défaites. Ce soir, nous avons vu pourquoi. De notre côté, nous nous concentrons sur la performance, le contenu de nos matches. Je suis le premier à reconnaître que nous avons connu un passage difficile, pour diverses raisons et sans trouver d’excuses.

Depuis Gand, nous avons retrouvé une solidité et un impact physique. Ce soir, nous avons continué sur la même idée d'”agressivité” et le fait d’avoir limité notre adversaire à deux frappes est preuve d’un très bon niveau. Malheureusement, ils ont marqué sur leur première phase arrêtée et ce sont des faits de jeu qui arrivent et qu’il faut gérer. C’est évident que cela crée un doute, lorsque vous êtes dans une phase où vous ne débordez pas de confiance.

Nous avons réagi de façon positive et revenir au score, rapidement, a fait du bien. La suite de la rencontre a été, pour nous, une forme de maîtrise assez aboutie. Nous avons très bien géré leurs transitions et nous nous sommes créé dix-neuf situations de buts. Nous avons gagné des matches 3 ou 4-0 avec beaucoup moins d’occasions. Nous ne pouvons être que positifs sur notre prestation, mais nous allons pester sur notre manque de réussite. Nous savons que pour assumer nos ambitions, il faut faire mieux avec ces occasions, pour tuer le match au moment clé.

Bayo : « C’est un sentiment de joie qui m’anime, suite à mon premier but. Mais dans l’ensemble, nous sommes déçus »