Prochain Match Sint-Truiden (Déplacement), 28/01 20:45

RCSC – OHL : réactions d’après-match

30 décembre 2021 #après-match#rcsc-ohl

Kayembe : « On doit faire sans le public malheureusement, ça fait mal »

On savait qu’il manquait des joueurs. Maintenant, on devait faire avec tous les joueurs présent, qui sont prêts à jouer. Donc, on ne doit pas remettre la cause de la défaite que sur ça.
On doit faire sans le public malheureusement, ça fait mal, mais c’était ainsi l’année passée, on doit de nouveau faire avec.
On va faire un bon stage, bien préparer la deuxième partie de saison pour repartir de l’avant.

Andreou : “Nous aurions aimé terminer sur une victoire”

Pour le dernier match de l’année, nous aurions aimé terminer sur une victoire. Malheureusement, six de nos joueurs étaient absents et les choses étaient, dès lors, délicates. À côté de cela, nous savons que nous possédons des qualités et que nous sommes capables de belles choses.

Nous encaissons le premier but suite à une erreur. Nous n’avons pas baissé les bras et avons essayé de revenir au score.
À la mi-temps, le coach nous a demandé de continuer à jouer de la même manière, que notre chance allait venir. Hélas, OHL a inscrit deux autres buts. Nous avons eu des occasions, mais nous n’avons pas trouvé le chemin des filets. C’est là que le problème s’est situé.

Disputer un match sans nos supporters n’est pas facile. Nos fans sont une source de motivation. Leurs encouragements nous portent.

La trêve tombe au bon moment. L’équipe est fatiguée et un peu de repos sera satisfaisant. Ensuite, nous partirons en stage et préparerons la rencontre contre l’Antwerp.

Still : « nous avons très mal géré les contre-attaques »

La première analyse est claire, c’est le score de 0-3, je ne peux que féliciter l’adversaire.

En ce qui concerne le contenu, nous avons très mal géré les contre-attaques. On connaissait le risque en s’alignant comme nous nous sommes alignés, mais c’était pour nous le meilleur choix pour gérer les circonstances exceptionnelles dans lesquelles on se trouvait. Mais les 3 buts que l’on encaisse, ce sont des assists de notre part, pour chacun d’entre eux. Donner le match à notre adversaire de cette façon-là est vraiment très décevant, surtout après l’analyse du match à Eupen, où là aussi les occasions venaient de pertes de balle ou de mauvaise gestion du contre-pressing de l’adversaire.

On a eu 15 minutes en seconde période où c’était le moment pour nous de revenir dans le match, nous avons eu trois occasions franches et si une des trois est concrétisée, alors le reste du match aurait été différent. On a pas su capitaliser sur ce moment-là et sur le jeu que nous avons créé. Tout comme le premier but, les deux autres ont eu lieu sur contre-attaque, ce qui, connaissant l’adversaire, est d’autant plus décevant.

Il fallait faire un choix sur la manière de remplacer les absents avec les forces que nous avons dans le noyau. L’idée d’un système de jeu, c’est mettre en valeur les qualités du noyau et ici, c’était impossible de s’aligner avec Valentine, Martin et Stelios dès le coup d’envoi. Ce sont trois profils qui ne sont pas complémentaires les uns avec les autres, en tout cas pas aujourd’hui. C’était une première de s’aligner avec quatre défenseurs avec trois voire cinq milieux de terrain. Malheureusement, on l’a payé au prix fort.

Je ne vais pas m’attarder sur un cas individuel quand l’échec collectif est si grand, ce ne serait pas juste. On fera l’analyse à tête reposée. Je ne vais certainement pas rejeter la faute sur les joueurs, c’est hors de question. Le premier que je remets en question, c’est moi-même. Tous les choix sont pris sur les facteurs qui doivent être pris en compte et sur base de ça et de l’état de forme du moment, on essaye de créer le collectif le plus fort possible. Cela n’a pas répondu aujourd’hui, je prends ma part de responsabilité et j’assumer les choix, je ne rejette rien sur le moindre joueur.

On travaille en amont et nous sommes en train de préparer des choses qui vont se mettre en place. On va se renforcer de manière ciblée, calme pour renforcer le noyau dans la durée. Mais rien ne va changer notre approche suite aux résultats de ce soir